Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


FX de Boissoudy expose une annonciation française

FX de Boissoudy expose une annonciation française

Par  
Propos recueillis par Maximilien Friche

François-Xavier de Boissoudy, déjà qualifié par Mauvaise Nouvelle il y a plusieurs mois de peintre des âmes, propose une exposition intitulée « une annonciation française » au couvent des dominicains du 21 janvier au 16 février 2014. Cette exposition est remarquable à plusieurs titres. Tout d’abord parce que l’artiste nous livre toujours une évocation de la lumière et une invitation à nous y abandonner. Ensuite parce que l’exposition de FX de Boissoudy rentre dans le cadre des expositions d’Art contemporain en lien avec le mystère de l’Annonciation organisées pour fêter les 400 ans des Dominicains. Enfin, parce les tableaux de FX de Boissoudy osent dessiner une correspondance entre la génération des veilleurs qui a créé un moment politique d’espérance dans un pays qui ne se reconnait plus, et l’acceptation par une femme de porter en son sein la promesse de Dieu. FX de Boissoudy a accepté de répondre aux questions de MN.

MN : Vous avez choisi d’exposer vos tableaux dans un lieu dédié à la contemplation des mystères et de leur beauté. Est-ce pour rappeler que l’œuvre d’art apporte un sens non par l’intelligence, la compréhension d’un concept, mais avant tout par la perception du beau par nos sens ?

FXB : J'ai d'abord répondu oui à la proposition d'un frère dominicain, qui, visitant l'exposition personnelle "Art Sacré ?" à la Cathédrale d'Evry, m'a demandé si je voulais m'engager sur le thème de l'actualité de L'Annonciation, et construire une exposition. Un Oui, sans connaitre le terrain que j'allais explorer. J'ai surtout pensé que si je recevais un tel sujet, je recevrais aussi les moyens pour y faire face. Le travail du peintre, me semble t-il, est de montrer bellement les belles choses qu'on a vues. C’est transmettre une vision. Avant de penser, je dois recevoir la surprise. Le beau est le signe qu'il y a quelque chose à voir d'étonnant, c'est une réponse à l'émerveillement ; Ce qui ne m'empêche pas de rater, hein !

Boissoudy Boissoudy


MN : Le titre de votre exposition est « une annonciation française », et faute d’y voir la Vierge Marie et l’ange Gabriel, on y voit des jeunes gens plus ou moins blottis les uns à côté des autres, devant de fragiles lampes de fortune. Comment vous est venue cette correspondance entre les veilleurs et l’Annonciation ? Y-a-t-il quelque chose de mystique en politique, et de politique dans l’art ? Les artistes ont-ils un rôle à jouer pour leur pays ?

FXB : Je suis parti aux Veilleurs sans savoir que cette part du réel serait la matière de l'actualité de l'Annonciation. Quand j'ai entendu qu'on lisait Péguy, Bernanos, Charles de Gaulle ou Jean Racine, entourés par des flics menaçants, je me suis dit qu'il se passait quelque chose d'important pour ce pays. Des lectures à la jeunesse sur les places des villes, et autant de proclamations que ce pays est doté d'un esprit vivant qui lui est propre, et qui est en train d'être transmis, en pleine tourmente. J'ai vu ces veilleurs qui chantaient le chant de l'Espérance, prenant le risque d'être arrêtés, ignorants et confiants à la fois, incarnant l'avenir du pays, forts de la force de leurs ancêtres, renouvelant l'esprit français par leur présence même. Les Veilleurs créent les conditions d'existence d'une politique commune, en rappelant que la littérature et la poésie émanent d'un peuple qui sait aussi être grand. La mystique nécessaire à la politique, c'est d'abord l'amour de la France, avant de vouloir changer quoi que ce soit. Mon rôle d'artiste est de montrer ce que j'ai vu, quitte à ce que le politique soit le paysage à montrer.

Boissoudy Boissoudy


MN : J’aimerais maintenant que l’on évoque la nuit et pourquoi pas les ténèbres. Vos peintures sont depuis quelques temps faites de noir et d’eau, d’encre lessivée, la lumière émergeant par extraction et non par ajout. Le sujet des veilleurs vous était de ce fait quasiment dédié, il y avait là une correspondance qui ne pouvait que se traduire par un appel. La beauté est-elle résistante par essence, ou est-elle comme la lumière présente dans les ténèbres mais non saisie ?

FXB : Ce qui m'a amené à peindre depuis je me suis lancé dans ce métier, c'est le surgissement de la lumière. Je suis un veilleur. Je guette sa manifestation sur un verre d'eau, sur une route mouillée où le ciel se reflète, ou encore quand une génération décide d'entraîner les autres dans des endroits publics, éclairant la terre par leurs petites bougies dans des gobelets en plastique. Pour ce qui est de la beauté, je l'implore, pour que mon témoignage soit de la même eau que ce à quoi il se rapporte. Quand je comprends qu'il y a un peu de beauté dans une peinture que j'ai faite, je vois l'action de la grâce, car elle arrive le plus souvent par inadvertance, ou même par accident.

MN : Vos tableaux montrent une foule, un fragment d’une foule, même quand il s’agit d’un individu, on ressent tous les liens existants entre cet individu et la foule. Votre art permet, par le flou, par le mortier commun dans lequel vous faites flotter les jeunes gens, de suggérer une solidarité. Vous peignez les liens ; la contemplation induite par vos œuvres invite chacun à se sentir relié, mais l’artiste, à qui est-il relié ? Comment vivez-vous d’être en dehors de vos tableaux alors même qu’ils étaient en vous ?

FXB : Haha! J'y étais ! Il n'y a pas besoin que mon moi soit figuré pour que je sois là. Le oui que tout votre être dit est traduit par la lumière qui éclaire votre visage, et qui vous fait passer du statut d'individu à celui d'unique personne. Et c'est le même acquiescement qui fait qu'une collection d'individus devient un "Nous" lumineux. Voilà ce que j'ai vu.

Une Annonciation française, du 21 janvier au 16 février 2014.
Couvent dominicain de l’Annonciation
222, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris
www.boissoudy.com

FX de Boissoudy, le fol en Marie
FX de Boissoudy, le fol en Marie
François Xavier de Boissoudy
François Xavier de Boissoudy
Marseille expose Le Corbusier : Brut de poésie
Marseille expose Le Corbusier : Brut de poésie

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :