Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Vianney : entre fantaisie militaire et variétoche

Vianney : entre fantaisie militaire et variétoche

Par  

Désolé pour les amoureux de Bashung : Vianney n’est pas Bashung. Le titre ici repris vise simplement à attirer le chaland épris de musique française. C’est aussi l’occasion de décrire en quelques mots cet artiste découvert il y a quelques mois déjà.

La fantaisie c’est celle d’un jeune homme, 24 ans, qui est passé par une école de stylisme et une école de commerce. Bon, côté stylisme on est plus dans une boutique Bexley-oxford-bien peigné que chez Gauthier-fashion-paillettes. Coté commerce, c’est l’illustration que l’on peut encore sortir un album de variété en tant qu’auteur-compositeur-interprète sans passer par une émission de télé-réalité. Et le coté militaire ? Figurez-vous que Vianney est passé par la case St-Cyr (au Lycée) et que loin de s’en cacher, il assure que c’est la meilleure période de ses études en termes de formation humaine (Interview pour WeLoveMusic : https://www.youtube.com/watch?v=iiojmsBvgnY) ! Un artiste qui ne crache pas sur les militaires, c’est suffisamment rare pour le signaler.


Je n’aime pas la variété, vive la variété !

 Il y a dans le paysage musical français des mystères. Comment classer Bashung : Rock, variété ? Comment Christophe se retrouve en une des Inrocks à chaque nouvel album ? Pourquoi personne n’a repéré Julien Doré avant qu’il soit obligé faire la Nouvelle star ?

Peut-être certains demanderont comment Vianney a-t-il pu signer chez Tôt ou tard ? On connait et apprécie ce label qui, de Dick Annegarn aux Têtes Raides en passant par Shaka Ponk et Mathieu Boogaerts, alimente nos étagères au rayon  nouvelle scène française. Il y a bien le cas Delerm… oui mais.

Oui mais Vianney est authentiquement un artiste de variété. Son Album « Idées blanches » offre des textes faciles,  où l’optimisme règne et dont les mélodies se fredonnent sous la douche (Notre-Dame des Oiseaux) ou invitent au déhanché sur le dance-floor parqueté de nos salons moelleux (Je te déteste).Mis à part un timbre de voix particulier (serait-ce là la faille qui me fait entrer dans cette variétoche ?) vous pouvez offrir le CD à votre belle-mère de 65 ans (surtout si elle s’appelle Véronique (Veronica) comme à votre filleul de 15 ans (Aux débutants de l’amour).

Vianney a également un vrai talent sur scène où son authenticité se révèle d’une rare efficacité. Malgré un guitare/voix qui pourrait paraitre un peu pauvre au premier abord, même les paroles les plus mièvres – disons-le franchement – [Et moi aussi, mes ailes/J'ai déployées, ma belle/J'ai survolé un monde où l'on s'aime…] chauffent la salle sans difficulté aucune.

Alors, à ceux qui demanderaient en quoi cette variété là est différente,  peut-être simplement qu’elle est ce à quoi elle peut prétendre être. Entendez par là que Vianney offre quelque chose de varié, de simple mais non formaté, de joyeux sans chercher le festif, de mélodique plutôt que mielleux .


Zviaguintsev : Le cri de la baleine se perd dans la vodka
Zviaguintsev : Le cri de la baleine se perd dans la vodka
Muslim attacks
Muslim attacks
Pascal Thomas ou le véritable cinéma du vivre ensemble
Pascal Thomas ou le véritable cinéma du vivre ensemble

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :