Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Voyage à Nantes

Voyage à Nantes

Par  

Entre faux arts et vrai politique

Voilà trois ans que Le Voyage à Nantes fait parler et s'acharne à faire venir les touristes dans la capitale historique de la Bretagne. Le portrait officiel est pourtant trop beau…

Artistes contemporains, graffeurs et repentance

Au coeur du programme du Voyage à Nantes, des oeuvres d'artistes contemporains envahissent l'espace de la ville. Le plus célèbre de ces "artistes" exposés à Nantes est le célébrissime Buren qui, las sans doute de la verticalité de ses colonnes, nous propose un alignement d'anneaux multicolores sur les quais de la Loire.

Autre élément du "Voyage", des graffeurs proposent « un parcours graffiti sans précédent qui [s’étend] de manière discontinue tout au long du parcours urbain ». Même s'il est vrai que les réalisateurs de ces fresques n'ont pas moins de talents artistiques que Buren, de telles peintures tendent néanmoins à donner un aspect de décrépitude à la ville.

Enfin parmi les lieux proposés à la visite, se trouve bien sûr le symbôle même de la repentance perpétuelle d'une gauche qui oublie trop souvent qu'elle était colonialiste : le mémorial de l'abolition de l'esclavage.

Le triomphe de la deuxième gauche

L'attrait - pour certains - de ce genre de manifestation s'est progressivement mais très clairement traduit par ce que l'on appelle couramment une "boboïsation" de la ville de Nantes. Le phénomène continue à prendre de l'ampleur, à mesure que les manifestations nantaises gagnent en notoriété.

En outre, la réhabilitation, certes bienvenue, des quartiers populaires les plus délabrés autour du port favorise l'installation de nouvelles populations dans cet habitat renouvelé. L'île Beaulieu, pompeusement rebaptisée "île de Nantes", abrite désormais l'éléphant gigantesque du Royal Deluxe au milieu d'un ensemble immobilier flambant neuf, avec vue sur la Loire.

Les classes populaires n'ont naturellement plus les moyens de s'installer dans ces lieux situés au coeur de la ville. Alors que jadis, la ville de Nantes avait cette particularié d'abriter en son coeur toutes les catégories socio-professionnelles, formant un exemple frappant de mixité sociale réussie, la cité des Ducs de Bretagne suit maintenant le schéma si répandu de "rurbanisation". Les employés et ouvriers, privés d'accès à la propriété en ville, partent en périphérie et finissent de se ruiner en frais de transport.

Le Voyage à Nantes n'est, en définitive, que l'apothéose symptomatique du triomphe municipal de la deuxième gauche qui méprise le peuple et ne s'adresse plus qu'à une pseudo-élite intellectuelle.


Dominique A, un souffle avant le son qui vient
Dominique A, un souffle avant le son qui vient
Gainsbourg aux enchères
Gainsbourg aux enchères
Le Manque nous livre sa mélancolie ironique
Le Manque nous livre sa mélancolie ironique

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :