Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


49.3 le matin

49.3 le matin

Par  

Le bulletin de santé du Gouvernement est incontestable : 49.3 le matin. La fièvre va croissante.

La majorité absolue "théorique", des 289 députés socialistes, vient à peine d'être sauvée in extremis, tout comme la République, dans le Doubs avec la législative partielle dont le but était de trouver un successeur à Pierre Moscovici dans l'hémicycle, et qui a vu s'affronter PS et FN au second tour. Majorité ? Et pourtant, le Gouvernement n'est pas parvenu à faire voter la loi Macron par l'Assemblée Nationale et a préféré brutaliser sa majorité en dramatisant les enjeux : du vote d'une loi, le Gouvernement a mené les débat vers la question de la censure.

Pour éviter un vote incertain, faute d'unité, Manuel Valls et François Hollande ont préféré faire adopter la loi sans vote à l'Assemblée Nationale, en engageant la responsabilité du Gouvernement. La "majorité" n'était pas assez ridicule, Martine Aubry a cru bon devoir préciser que "ses" députés n'auraient pas voté contre le projet de loi, si le Gouvernement n'avait pas appliqué l'article 49-3.

Déjà, à plusieurs reprises, le gouvernement de Manuel Valls avait rencontré des difficultés pour faire voter certains textes, son budget notamment. Pour la première fois avec le projet de loi Macron, les frondeurs n'ont pas su jusqu'où ils pouvaient aller trop loin : le poil à gratter de la gauche de la gauche est devenue épine dans le pied du pouvoir.

Le plus cocasse dans cette histoire est que François Hollande condamnait, pendant la campagne présidentielle, l'autoritarisme supposé de Nicolas Sarkozy et voulait "redonner sa place au parlement". Pourtant l'ancien Chef de l'État n'a jamais au cours de son mandat utilisé le "passage en force" du 49-3. L'hyper-président n'est finalement peut-être pas celui qu'on croit…

Le pouvoir en place qui se targuait en début de mandat de favoriser le dialogue - social ou avec les parlementaires - voit aujourd'hui en l'autorité une qualité. Mais votre coup de menton, Manuel, n'est que l'expression de votre faiblesse et de votre fébrilité, pas de votre autorité. La brutalité est l'apanage des pleutres.


Viry Châtillon… et moi, et moi, et moi ?
Viry Châtillon… et moi, et moi, et moi ?
Pourquoi je n'ai pas voté
Pourquoi je n'ai pas voté
#balancetonporc #auschwitz #ovalie
#balancetonporc #auschwitz #ovalie

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :