Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Burkini : Manuel de la Mancha monte au front

Burkini : Manuel de la Mancha monte au front

Par  

De la rentrée aux impôts en passant par le retour du PSG, avec le mois de septembre, les mauvaises nouvelles s'accumulent. Parmi elles, la fin de l'oisiveté littorale : il est temps de ranger le burkini.

Tel Don Quichotte sur sa fière monture, notre Premier Ministre à la main flasque dans un gant d'acier a sonné la charge contre les fantômes de l'ère post-religieuse, contre l'envahisseur voilé un semblant de divinité. Enivré de son personnage, le fier Manuel - qui semble encore croire qu'il pourrait avoir une influence sur le monde qui l'entoure - fait mine de sauver la France. Accompagné de son fier Sancho Cazeneuve, nul doute qu'il saura, l'heure venue, faire rebrousser chemin à qui aurait le dessein d'égorger quelques juifs, ou chétiens, sur le territoire français. Attendant son heure de gloire, Manuel Valls se contente de joutes oratoires.

La République en bandoulière et la laïcité chevillée au corps de son idole clémencienne, notre homme de la Mancha entend bien mater les musulmans comme la IIIème République s'efforça de marginaliser le catholicisme au pays des roys très chrétiens. Insensible aux cris d'orfraie de la gente féminine, en ses illustres réprésentantes de Mesdames Touraine et Belkacem, horrifiées de la violence du combat mené par le chef du Gouvernement, le petit Manuel continue de rouler ses mécaniques verbales.

Ne vous en déplaise, cher Manuel, l'hydre islamiste a survécu à Ataturk et à tous les partis Baas que le XXème siècle a fait naitre ; il vous survivra. Ni vos provocations médiatiques, ni vos colères, ni vos emportements, ni les condamnations fermes, très fermes, voire extra-fermes de votre Ministre de l'Intérieur n'arrêteront un djihadiste armé. À l'évidence, la logique de mort qui porte l'Islam sera vaincue, comme l'ont été avant elle les puissances mortifères du fascisme ou du communisme, mais au prix de combien de sang ?


Rassure-toi, Manuel, tu ne seras jamais de droite !
Rassure-toi, Manuel, tu ne seras jamais de droite !
Manuel, tends l’autre joue !
Manuel, tends l’autre joue !
Un candidat peut en cacher un autre
Un candidat peut en cacher un autre

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :