Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


François, Nous tenions à te dire Merci !

François, Nous tenions à te dire Merci !

Par  

Mon cher François,

Oui vraiment, nous tenions à te dire   Merci !

Cela fait déjà deux ans que tu es à la tête de l’État Français et vraiment tu as beaucoup œuvré pour notre Pays, notre budget, notre politique énergétique, notre politique étrangère, notre armée, nos institutions.

Mais trop longue serait la liste des réformes que tu as impulsées pensant au bien de notre pays, pensant bien faire…

L’essentiel n’est pas là ! Après tout, c’est ton boulot de lancer des réformes de respecter les réformes pour lesquelles tu as été élu. Moi Président….

Il y a bien eu quelques couacs, enfin de nombreux couacs, la courbe de chômage ne s’est pas inversée, la loi Taubira n’est pas passée comme une lettre à la poste, nombreuses ont été les pirouettes linguistiques autour de la GPA, PMA…

Et puis il y a eu cette histoire avec Valérie, Sophie, et ton scooter…  Mais tout cela fait partie du business as usual finalement ! Qui n’a pas fait un petit tour en scooter dans Paris ?

Non vraiment c’est pas pour tout cela, pour les dessins humoristiques hilarants que tu nous as offerts, les photos inédites jamais vues voir inimaginables de la part du Président de la feu cinquième puissance mondiale, que nous tenions à te remercier.

C’est pour des choses beaucoup profondes, plus durables !


MERCI pour Paris pour Tous…

Merci d’abord de nous avoir permis de redécouvrir Paris en mettant en place, à l’instar de "Paris Plage", Paris pour tous à pied…

Tu nous a ouvert les grands boulevards, les plus beaux quartiers pour que nous puissions déambuler tranquillement dans Paris de nombreux dimanches après-midi, sans voiture, sans embouteillage. Que de beaux souvenirs familiaux, tranquilles, avec nos drapeaux, nos poussettes, et nos chansons…

De plus, comme à chaque fois tu avais tout prévu, force de l’ordre en masse , ex-RG également. Et avec ta bienveillance légendaire tu as même fait en sorte qu’on repère bien ces forces déployées rien que pour nous. Elles étaient là et nous étions rassurés d’être aussi bien encadrés !

La encore il y a eu un dimanche, quelques couacs, quelques jets impromptus de lacrymo , quelques débordements de policiers Zélés, les mêmes sûrement qui s’évertuaient à arracher à leur sitting pacifiques ces étudiants (ou pas d’ailleurs) qu’on appelle veilleurs ou sentinelles selon leur position.


Mais tu as vite rétabli la situation, là encore pour notre plus grand bien. Les forces de l’ordre ont commencé à s’habituer à ces sweat shirts roses ou bleus à capuche, ces drapeaux avec ces logos jugés subversifs.


Vive le Karaoké !!!

La plupart a compris que nous n'avions qu’un seul objectif : déambuler dans Paris de façon pacifique et re-découvrir Paris calmement, parfois en chantant ce qu’une certaine ministre a appelé Karaoké !

Merci également pour celle-là d’ailleurs ! On a bien rigolé ! Karoaké ! Alors que ce chant révolutionnaire est censé symboliser la cohésion sociale (Moi Président…), la fierté d’un peuple pour son histoire et le sang versé sur les batailles illustres ayant permis à la France d’être ce qu’elle est aujourd’hui… On appelle cela Karaoké ?

Dans ta bienveillance, tu nous a permis d’ailleurs de déambuler sur les avenues les plus prestigieuses de Paris, baptisées au nom des plus grandes batailles françaises et en reconnaissance de notre armée  : Friedland, Avenue de la grande armée, Boulevard des invalides, …

Merci pour ce cours d’histoire que tu nous a permis d’inculquer à nos enfants tous nés d’un père et d’une mère et issue d’un peuple dont le karaoké national est la Marseillaise…

Que rêver de mieux pour que nos jeunes se sentent appartenir à une nation empreinte d’une histoire forte et millénaire… Savoir d’où on vient, qui on est pour savoir où on va…

Merci donc car nos petits et moyens ont appris à vitesse grand V grâce à toi… Et tu as tout fait pour cela, nominations de ministres, déclarations désastreuses, provocations policières, dénigrement de notre beau mouvement pacifique… Oui Merci car tu as dépensé beaucoup d’énergie.

Et tu as vu ? Nous étions toujours là, plus forts de jour en jour et nous sommes encore là…

Mais le plus grand des mercis que nous te devons n’est pas vraiment là…

Il se situe davantage au niveau de nos jeunes adultes et adolescents parce que pour cette génération tu as fait encore plus…


Merci pour l’éveil d’une génération à une vraie conscience politique…

Tu leur as donné l’occasion de se former une conscience politique et sociétale, de comprendre les enjeux sociétaux, les jeux de pouvoirs, les arcanes de la politique et de nos institutions. Tu leur as permis de se familiariser avec l’appareil législatif, répressif, policier… Tu leur as fait découvrir de l’intérieur pour certains, les commissariats, les interrogatoires, les paniers à salades…

Mieux que Sciences Po Paris, du vécu, du concret ! Oui Merci car là c’est vraiment bien vu et bien senti ! La vraie compétence et la vraie conscience s’inspire du vécu et de l’expérience de terrain. Et là, ils ont été servis nos jeunes ! MERCI !

Merci aussi car tu leur as permis de prendre de vraies responsabilités au niveau des divers mouvements ! Lancement de nombreux nouveaux mouvements, création d’associations plus ou moins formelles, participation aux équipes d’accueil, d’encadrement de "Paris pour tous".

Telle une muse qui sublime leurs auteurs, as-tu vu à quel point tu as su libérer la créativité de nos jeunes ?

Que de créativité libérée sous ton impulsion !

 

Gavroches, Salopettes roses, veilleurs, sentinelles, hommens… Que de créativité grâce à toi et toute l’énergie que tu as mis dans cette œuvre !

Merci car tu auras réussi tel Jean-Paul qui a engendré la génération Jean-Paul II, tu auras réussi à engendré la génération Hollandie-I.

 

Oui François Hollande (pour ceux qui n’avait pas compris pas celui de Rome !), nous te disons merci pour tout cela…

Nous n’en avions même pas rêvé et tu l’as fait ! Et ce dans la plus grande abnégation car il est bien évident que coincé entre un bilan assez désastreux ; la génération Jean-Paul II, cette nouvelle génération Hollandie-I, les déçus (tes anciens électeurs) ; il est bien évident que tu as fait tout cela pour le bien commun sachant que les "sans dents" que nous sommes ne sauront pas t’être reconnaissants !

Alors oui, François, MERCI !!!


Nous ne nous tairons pas !
Nous ne nous tairons pas !
Réarmons-nous !
Réarmons-nous !
Qu'est-ce qui nous unit ?
Qu'est-ce qui nous unit ?

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :