Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


GPA et PMA sur les rails

GPA et PMA sur les rails

Par  

Quiconque se dit de gauche et, en même temps, de droite se doit de donner des gages à l'une et à l'autre des factions… Après avoir envisagé la réduction du montant des aides au logement et à l'heure d'une réforme à marche forcée du code du travail, il est temps pour Emmanuel Macron d'endosser ses habits d'homme de gauche.

À l'heure de la sacro-sainte "règle des 3 %" et de l'impuissance économique de l'État, les politiques de tous bords cherchent - dans les discours du moins - à rallier leurs soutiens à grands coups d'idéologie et de mépris de la condition humaine. Les uns ne voient dans l'Homme qu'un agent économique, cependant que d'autres ne voient en lui qu'un être destiné à "jouir sans entrave" ; dans une société de consommation, cela n'est d'ailleurs pas contradictoire. Ainsi, puisqu'une nouvelle semaine de congés payés ou une réduction du temps de travail seraient ruineuse, Emmanuel Macron devra activer le levier "sociétal", comme François Hollande avant lui.

Pendant l'été, le Comité consultatif national d'éthique a rendu un avis favorable à la généralisation de la PMA et la Cour de Cassation a avalisé le recours à une mère porteuse à l'étranger. L'officialisation législative de ces pratiques est sur les rails. On fera mine de créer le débat, alors même que la question sera tranchée à l'avance. Encore une fois, on déclarera hautement que ce mouvement est "inéluctable" pour inverser la charge de la preuve : à nous de prouver que de faire naître des orphelins par la toute puissance de la science n'est pas contraire à l'intérêt de ces enfants.

Petit train mariage homosexuel, GPA, PMA et clonage

Il y a quatre ans, alors que Mauvaise Nouvelle venait de naître, nous publions le dessin "un train peut en cacher un autre". Comme Cassandre, nous annoncions la mauvaise nouvelle suivante : après l'institution du mariage homosexuel viendrait le tour de la procréation médicalement assistée manipulée et des mères porteuses. D'aucuns pensaient ou disaient que nous exagérions et pourtant il existe évidemment un continuum logique qui mène à la marchandisation des corps, à l'achat - remboursé par la Sécurité Sociale - d'enfant, au clonage, à un eugénisme toujours plus assumé…

Ce mouvement n'est pas "inéluctable" ; l'Histoire réserve toujours des surprises à ceux qui voudraient que son sens soit toujours avec eux. Cependant, comme l'a prouvé le passage de l'hypocrite PACS au mariage homosexuel, chercher à freiner un mouvement en marche ne mène à rien. Le travail de ceux qui tiennent encore au respect de la vie est plus profond, c'est une vision globale de la société qui est à repenser et diffuser. La tâche est rude.


Simon de Montfort est aussi devenu russe
Simon de Montfort est aussi devenu russe
10 ans, 20 ans maxi … et tout bascule
10 ans, 20 ans maxi … et tout bascule
Guerre à la fessée !
Guerre à la fessée !

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :