Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


La France à la croisée des chemins

La France à la croisée des chemins

Par  

« France, fille ainée de l’Eglise, #montretacroix ! » Voici à peu près ce que pourrait dire saint Jean-Paul II aux Français rassemblés non plus au Bourget, mais à Ploërmel en 2017. En plein pays breton, la statue du défunt pape risque de voir disparaître la croix qui la coiffe. Le motif est légal mais la légalité masque mal l’intention de déchristianiser notre civilisation, et donc de la détruire. La légalité est puisée dans l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905, « Il est interdit d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions. » On pourrait leur rétorquer qu’une sculpture avec une croix est une œuvre d’art en exposition permanente en extérieur, comme les colonnes de Buren. Finalement, on ne fait référence à la légalité que lorsque cela arrange la France révolutionnaire ou lorsque l’on refuse le débat de fond. Comme si la loi était invoquée vis-à-vis de l’immigration illégale, vis-à-vis des associations favorisant cette immigration, vis-à-vis des prières de rue, vis-à-vis de la propagande islamiste dans les mosquées, etc. la France légale, nous le savons, est la France d’un camp, c’est en ce sens qu’elle s’oppose à la France réelle, faite d’une culture, d’une histoire, d’un paysage, d’une langue, d’un calendrier.

La semaine dernière, le Conseil d’Etat a donc confirmé l’injonction, prononcée en première instance, de retirer une croix installée au-dessus de la statue de Jean-Paul II dans la commune de Ploërmel. La commune de Ploërmel a 6 mois pour procéder au retrait de la croix. Au-delà de la légalité, on nous fait croire que le fond de l’histoire concerne la laïcité. La laïcité n’est évidemment pas l’objectif ! Le Conseil d’Etat devrait afficher que le projet n’est rien d’autre que de déchristianiser ! Si la laïcité seule était en jeu, il y a belle lurette que la mairie de Paris ne fêterait pas le ramadan avec les deniers du contribuable. Le combat est clairement donné contre la chrétienté en général et contre l’Eglise catholique en particulier. Les chrétiens d’Occident voient s’allier leurs deux ennemis historiques que sont la République franc-maçonne et l’Islam. C’est l’union sacrée des coupeurs de têtes et de croix. Ce qui nous rassure, c’est l’ampleur de la tâche qui s’offre à eux ! Toutes les croix des hôtels-Dieu de nos villes, toutes les croix des calvaires, toutes les croix de nos clochers, toutes les croix incrustées dans les façades d’immeubles, toutes les statuaires aux angles de rue, toutes les croix aux grilles des cimetières, toutes les croix de nos tombes, les croix des emblèmes de Marseille ou de la Vendée, toutes les croix de nos ruines, toutes les croix vertes des pharmacies, toutes les croix rouges de la Croix-Rouge… Et puis toutes nos têtes !

Avec Ploërmel, le Conseil d’Etat nous signifie que la Bretagne ne vaut pas mieux que du yaourt grec… et mérite d’être amputée de ses croix. Une entreprise qui fabrique des yaourts grecs avait effectivement décidé de supprimer la croix emblématique de ses étiquettes afin d’épouser une clientèle musulmane potentiellement hostile à la chrétienté, sans vexer une clientèle blanche devenue indifférente à sa propre culture. Une nouvelle fois, la France se situe donc à la croisée des chemins, c’est-à-dire à un lieu où des routes se croisent et même un Jean-Paul II peut s’égosiller dans le désert, elle décide de prendre le mauvaise chemin, à cause du virus révolutionnaire qui l’anime. Nous finissons presque par espérer la fin de la France, du moins légale, pour cesser de si mal influencer le monde.


L'état d'urgence au service de la France
L'état d'urgence au service de la France
France Dar al Islam
France Dar al Islam
Marseille : plus belle la France !
Marseille : plus belle la France !

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :