Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


La France en a pris pour perpet'

La France en a pris pour perpet'

Par  

Les semaines se suivent et se ressemblent. Il y a des matins où il semble que la France se réveille au cœur d’un jour sans fin. Qu’on se le dise, le socialisme a peut-être bien fait entrer la France en perpétuité.

Cette semaine, comme la semaine dernière, fut celle d’un record d’impopularité pour François Hollande, nous donnant l’impression sans arrêt d’atteindre à nouveau le fond déjà atteint.

Cette semaine, comme les semaines précédentes et surtout comme au 14 juillet, ce drôle de président disgracieux en disgrâce fut une fois de plus hué. De la même façon, nous eûmes les mêmes réactions indignées des légalistes de tous poils, nostalgiques des paix issues des compromis les plus écœurants. Ces derniers, comme à chaque fois, ont conceptualisé sur « la personne du chef de l’État » et le respect qu’on lui devrait, au symbole de telle ou telle commémoration… Et cela fait 224 ans que ces mêmes bourgeois sont pris au piège de leurs propres valeurs pour servir la révolution. Comme si Hollande vivant avec une femme mariée respectait cette fameuse fonction de chef d’État…

Cette semaine, comme les semaines passées, les énervés de notre République ont opté pour un signe distinctif. Out le sweat LMPT, et bienvenue au bonnet rouge. La mode contre-révolutionnaire devient difficile à suivre pour Valls. Et comme les semaines passées, ce petit Fouché a pris en grippe le nouveau code vestimentaire en arrêtant tous les bonnets rouges et en interdisant par arrêté préfectoral à Armor-Lux d’en vendre désormais. Mesdames, à vos tricots ! Comme personne ne se mettra plus au garde à vous devant le chef de l’État, il lui faudra chercher à mettre tout le monde en garde-à-vue sans sweat, sans bonnet, sans chemise et sans pantalon ? À quand les chaussettes noires et les slips blancs ? Le meilleur moyen d’afficher son opinion anti-hollande serait sans doute de piquer aux socialistes leur rose dans le poing afin d’en faire le symbole contre-révolutionnaire idéal.

Cette semaine, comme les précédentes, les suffragettes fraîchement et bien moulues, ont pondu une vieille idée pour émasculer la terre entière. Ce fut l’idée, chère à Najat, d’interdire aux hommes de pisser debout qui fut à cette occasion à nouveau évoquée.

Cette semaine, comme les précédentes, d’anciens modernes se sont réveillés pour pétitionner contre cette modernité devenue folle. Après Basile de Koch, ce fut donc au tour d’Antoine, le chanteur navigateur financé par les lunettes Atoll de lancer une pétition du show-biz contre la pénalisation des clients des prostitués.

Cette semaine, comme la précédente avec l’histoire des bananes, l'antiracisme n’a cessé de vouloir réveiller les racistes pour les combattre. Et la presse d’extrême-droite, sans aucune finesse, décide pour révéler l’antiracisme comme idéologie et pour la combattre de faire une Une insultante et raciste sur Taubira. On a beau dire partout que c’est du second degré, voici la boucle bouclée sur elle-même, le virus de l’idéologie antiraciste rendu plus fort encore. Arroseur arrosé arroseur etc.

Voici donc ce à quoi nous aurons droit la semaine prochaine et les suivantes. Hollande va atteindre un record historique d’impopularité avec seulement 12 % d’opinion favorable, Hollande sera hué lors de ses vœux adressés aux différents corps constitués de la nation, de braves militaires et fonctionnaires de droite à la retraite s’offusqueront que cette nouvelle génération ne respecte même pas la personne du chef de l’État, cette même génération abonnée aux gardes-à-vue aura mis à la mode contre révolutionnaire les chaussettes noires, Najat proposera l’épilation au laser pour tous les mâles, et Michel Polnareff pétitionnera pour la réouverture des maisons closes, enfin un média d’extrême-droite publiera une photo raciste pour dénoncer l’idéologie antiraciste tout en la justifiant. Bref, demain sera comme aujourd’hui et donc pire qu’hier et l’envie de reprendre ses billes ne sera jamais aussi grande.

Dominique Venner : tombé pour la France ?
Dominique Venner : tombé pour la France ?
Un souffle nouveau pour le grand rabbinat de France
Un souffle nouveau pour le grand rabbinat de France
Pris en sandwich entre le centre et le milieu
Pris en sandwich entre le centre et le milieu

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :