Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Le monde du travail deviendrait-il asexué ?

Le monde du travail deviendrait-il asexué ?

Par  

L’année 2013 aura été marquée dans notre pays par la promulgation de la loi "Mariage pour tous" et par différents projets de lois et expérimentations liés à l’application concrète de la théorie du genre dans notre vie quotidienne.
Les mairies célèbrent désormais des mariages homosexuels, certaines garderies sous le regard béat de ministres lancent des expérimentations liées au genre, de nombreuses conférences sur ces thèmes sont organisées un peu partout en France…
Certains manuels scolaires ont été modifiés, certains professeurs glissent des photos anodines de couples homosexuels dans des cours … Sciences Po Paris organise tous les ans une semaine de débat autour de cette théorie ou de la théorie Queer, grande sœur américaine de la théorie du genre.
En 2013, des arrestations ont eu lieu pour un simple port de sweat représentant une famille avec un Papa, une Maman et deux enfants…
Bref pas de doute, la théorie du genre a progressé en 2013 en France et ce malgré un mouvement de fond de protestation et de résistance que personne n’aurait imaginé début 2012.

Un environnement de travail asexué

Mais il y a plus pernicieux. Cette vague asexuée touche également votre quotidien : Votre environnement professionnel, votre management !
Vous en êtes-vous seulement rendu compte ? Nous travaillons pour la plupart dans un environnement asexué…
Regardons en premier lieu les aspects logistiques :
Bureau, téléphone, facility management, conciergerie d’entreprises, procédures de gestion des voyages sont autant d’éléments qui font notre quotidien. Mais quelle différence entre deux entreprises de taille identique ? Allez voir votre concurrent direct ou votre confrère le plus proche ! Tout se ressemble ! Mêmes problèmes avec Black Berry, même type de conciergerie, même type de centrale de réservation, mêmes bureaux openspacysés ou openspacysables à terme…
Il n’y a plus de différence … Notre environnement s’est peu à peu asexué… Par la suppression lente mais certaine des différences historiques liées à la culture des entreprises à leur histoire et ce depuis de nombreuses années. Le début de cette vague asexuée a été marquée par le facility management et le recentrage sur le core-businness.
Et si jamais vous avez dans ce domaine le moindre souci, vous tomberez surement sur une boîte mail impersonnelle, un processus rigide… bref vous aurez une réponse asexuée.

Un management asexué

Mais il y a plus inquiétant encore… le management est devenu asexué lui-même…
Le management peut être vu comme le sel d’une entreprise… comme sa colonne vertébrale…
Sans management de qualité, les objectifs ne sont plus fixés, la cohérence de traitement n’est plus assurée, la présence de proximité n’est plus quotidienne et ajustée au contexte, les exigences ne sont plus fixées et contrôlées, le sens n’est plus donné… Le bien commun disparaît au profit de l’intérêt général lénifiant ou de l’intérêt personnel.
Un exemple concret de l’asexualité grandissante du management réside dans la mise en place du management par les processus.
La mise en place de processus et du système de management intégré par processus (SMI) est actuellement une pratique en cours de déploiement dans de nombreuses entreprises d’une taille certaine.
Cette pratique managériale est par essence même asexuée ! Elle s’abrite derrière des normes internationales ou européennes déclinées en France et implantées grâce à une armée de consultants. La même norme, la même armée de consultants pour la mise en œuvre d’une démarche visant à mettre les différentes pratiques sous forme de processus. Plus de différences entre les entreprises, entre les cellules élémentaires d’une entreprise elle-même.
On travaille sous forme de processus –les mêmes pour tous- désormais on ne parle plus de Ressources Humaines mais de processus PXX, plus de Prise en compte du retour d’expérience mais de processus PYY. La loi managériale est désormais "Processus pour Tous".
Et attention ! Déroger au processus n’est pas permis… il n’y a pas de processus pour cela… Vous devez réfléchir processus, vivre par les processus et pour les processus…

Georges avait vu juste…

Si on regarde bien Georges (Orwell) avait vu juste…
Nos chercheurs en sociologie vous expliqueraient que l’observation du terrain montre des différences notables entre travail prescrit et travail réalisé, que l’Humain s’adapte et cherche toujours comment adapter les règles pour les respecter et leur donner sens. Ils vous diraient aussi que l’équilibre entre règles et initiatives/intelligence humaine permet de fiabiliser les organisations, d’augmenter la performance d’une entreprise.
Mais la vague asexuée est plus forte, elle balaye tout lentement mais surement.
À l’instar du mariage pour tous, le management asexué progresse et vous ronge petit à petit… Sans prendre en compte le réel, le quotidien, le vécu, les différences.
Alors soyez résistants, soyez veilleurs au quotidien… À votre niveau, avec vos moyens, rendez le management et le quotidien plus sexués, plus marqués dans ses positions, plus humains. Cultivez vos différences…
Que votre oui soit oui et que votre non soit non disait un juif… Vous êtes le sel de la vie disait le même juif… Soyez ce sel dans votre entreprise..
Quel plus beau cadeau peut-on faire à un collaborateur de lui dire la vérité avec une exigence bienveillante ?


Souffrance au travail : la fonction a tué le travail
Souffrance au travail : la fonction a tué le travail
Souffrance au travail : une loi contre la double peine ?
Souffrance au travail : une loi contre la double peine ?
Souffrance au travail : des clones et des ‘’inadaptés’’
Souffrance au travail : des clones et des ‘’inadaptés’’

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :