Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Nucléaire et Fessenheim : les fausses promesses

Nucléaire et Fessenheim : les fausses promesses

Par  

En cette semaine anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, le nucléaire a logiquement été au centre de l'actualité. Notamment, après des mois de confusion, François Hollande a annoncé cette semaine que des centrales nucléaires seraient fermées… à partir de 2018.

Depuis longtemps cible préférée des critiques d'opposants à l'énergie nucléaire, Fessenheim est - personne n'en doute - l'objet de soins particuliers de la part d'EDF. D'importants investissements lancés pour moderniser la plus ancienne centrale française encore en activité avaient été annoncés par EDF à peine un mois après l'élection de François Hollande. Un peu de bon sens permettait déjà de conclure que les promesses énergétiques du président fraîchement élu ne seraient jamais mises en œuvre.

Le cas de Fessenheim est symptomatique mais il ne doit pas retenir toute l'attention. La part du nucléaire dans la production d'électricité, nous disait-on, allait être réduite de 75 % à 50 %, cela impliquait la fermeture d'une vingtaine de réacteurs sur les 59 en activité. Sauf à abandonner tout espoir d'un succès diplomatique avec le sommet de Paris sur le climat, il était difficile de remplacer ces réacteurs par des centrales thermiques, grosses consommatrices de carbone. C'est d'ailleurs pour respecter ses engagements pris à la Cop21 que le Japon a annoncé la réouverture de ses centrales. Outre les gesticulations climatiques internationales Fabiuso-Kerriennes, le coût d'une telle métamorphose aurait été kolossal en période de crise ; Angela Merkel sait ce qu'il en est.

En réponse, Nicolas Sarkozy a annoncé, qu'en cas de réélection, il reviendrait sur l'objectif de réduction de la part du nucléaire dans l'électricité française. Qui croirait le contraire ?


Fessenheim : idéologie mensongère prouvée…
Fessenheim : idéologie mensongère prouvée…
La technologie du nucléaire civil français est en retard d’une guerre !
La technologie du nucléaire civil français est en retard d’une guerre !
Transition énergétique, mode d'emploi
Transition énergétique, mode d'emploi

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :