Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Petit Manuel à l’usage des élèves désireux de se vêtir de manière républicaine

Petit Manuel à l’usage des élèves désireux de se vêtir de manière républicaine

Par  

Il a beau parfois dissimuler son front bas sous une calvitie de circonstance, Jean-Michel Blanquer est un vieux réac. C’est un acquis. Pourtant, une fois qu’on a dit ça, on n’a pas dit grand-chose. Sa dernière saillie sur la vêture républicaine a été un peu trop vite mise au crédit de son anté-mondisme patriarcal nauséabond. A y regarder de plus près il n’en est rien et il me semble juste de remettre son propos en perspective avec la réalité. On doit avoir une « tenue républicaine » à l’école. Est-ce que cela mérite une polémique ? Je ne crois pas. La République est une et indivisible. Soit ! Mais ses tenues, elles, sont légions. Et d’autre part il existe une grande diversité de républiques.

Si l’on s’en tient à la nôtre, il suffit d’échanger avec le premier venu pour se rendre compte qu’en fait d’uniformité, chacun avait pensé, en écoutant Jean-Michel, à une tenue bien différente. Qui un franchouillard portant béret, une baguette sous l’aisselle, qui un girondin en collant portant bouclettes et col en dentelle, qui un gentilhomme en basques, surmonté d’un claque, qui enfin une Marianne sans-culotte. Un panel qui offre déjà d’exercer largement sa liberté et son imagination.

Mais c’est surtout l’ouverture à la diversité des républiques, ouverture si chère à l’institution de Jean-Michel, qui permet le plus de fantaisie. Pour ne citer que quelques exemples :

  • Le style république de Weimar. Très codifié, il siéra à merveille aux amateurs d’ordre et aux silhouettes athlétiques.
  • Le style république antique. Le plus épuré, il est salissant mais passe facilement à la javelle. Il demande peu de couture et laisse respirer le corps.
  • Le style république bananière. Il emprunte à tous les autres et permettra aux écolos d’abaisser leur bilan carbone en recyclant vêtements et accessoires vintages comme la robe sixties de Mamie par exemple.
  • Le style république socialiste. Catholique, au sens étymologique du terme, il se décline à loisir en tous points du globe et plaira aux citoyens du monde.
  • Le style république en marche. Porteur d’un message d’ouverture, en mouvement par essence, il satisfera en même temps les plus dévergondées et les minorités de tous poils.

Pas de quoi ne se formaliser donc, ni se sentir engoncé dans un quelconque conformisme.


Burkini : Manuel de la Mancha monte au front
Burkini : Manuel de la Mancha monte au front
Rassure-toi, Manuel, tu ne seras jamais de droite !
Rassure-toi, Manuel, tu ne seras jamais de droite !
Manuel, tends l’autre joue !
Manuel, tends l’autre joue !

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :