Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Plaidoyer pour un retour de Michel Onfray dans les médias

Plaidoyer pour un retour de Michel Onfray dans les médias

Par  

Depuis la provocation de Canal + et du mug à son effigie siglé "offert par Daech", Michel Onfray a décidé de se mettre en quarantaine de tout média. Pour Canal+, média progressiste et déconstructeur, son tort était d'avoir tweeté après les attentats de novembre que les islamistes réagissaient aux attaques de la France contre la Lybie, l'Irak ou l'Afghanistan. Son camp historique, celui de la gauche, ne le reconnaît plus comme l'un des siens. Le journal Libération et son maître-censeur Laurent Joffrin ont décidé de le détruire publiquement car il ne se soumet définitivement pas à la discipline du Parti et à la logique va-t-en-guerre exigée par Bernard-Henri Lévy et la clique des droits-de-l-hommistes parisianistes ingèrents et universalistes.

Si le philosophe se dit de gauche, c'est lié à sa proximité de toujours avec les mondes du pays réel : paysans, ouvriers, sans-grades, oubliés de la mondialisation, simples gens devenus ennemis du libéralisme consumériste qui n'aime que le fric, la réussite, les positions sociales, bref tout ce qui déshumanise.

Notre homme de terroir, amoureux de sa terre normande et fier de son passé familial, est un fidèle. Il pourrait aisément faire sien le mot de Bernanos selon lequel "le monde moderne est une conspiration contre toute forme de vie intérieure" car l'auteur du "traité d'athéologie" apparaît toujours plus, au fil des années, comme un religieux, un contemplatif de l'âme humaine et un esprit brillant pleinement incarné, portant la croix de la bêtise moderne et espérant la parousie de l'intelligence, du bon sens, de la réalité au détriment de toutes les virtualités du moment.

Serait-il donc blâmable d'avoir raison sur à peu près tous les sujets ?

"Etre pour Israël mais pas contre le peuple palestinien" et ne pas rentrer dans les cases des bien-pensants en se définissant sioniste pro palestinien.

Etre camusien et non sartrien -ô crime de lèse majesté pour la gauche!-.

Refuser le manichéisme des belles consciences qui consiste à pratiquer l'ingérance et à bombarder les régimes moyens-orientaux dictatoriaux en pensant établir des démocraties -terrible chimère, car on le sait de façon certaine, au Printemps Arabe succède toujours l'Hiver Islamiste-.

Dire que l'interventionnisme et le droit d'ingérence sont des politiques néo-impérialistes surtout soucieuses d'exploiter les sous-sols des pays "ingérés", et que la France communie à ces logiques le plus souvent comme supplétive de l'Amérique.

Dénoncer l'école des pédagogistes qui mène au fiasco scolaire généralisé, et condamner l'accusation de pétainisme lancée à tous vents par les rééducateurs du Ministère à l'encontre de ceux qui veulent réhabiliter l'ambition, le savoir et l'excellence au sein de notre école française. Rappeler que Najat Vallaud-Belkacem est une imposture. Refuser l'indifférenciation des sexes et la stupidité du gender. Dire la vérité sur l'Islamisme qui a bien un lien avec l'Islam, et rappeler l'évidence que le Coran contient plus de sourates guerrières et violentes appelant au Djihad que de sourates prônant la bienveillance et la paix entre les peuples, ce faisant, s'interroger sur la place de l'Islam en France par rapport à notre Identité Nationale et à notre histoire.

Il est plus que vital que la voix de Michel Onfray continue d'être entendue, il en va de la liberté d'expression qui tend à disparaître totalement dans notre paysage audiovisuel.

C'est aussi la voie de Michel Onfray qui mérite d'être explorée! Face à une juste vision de notre société et des enjeux la concernant, il faudrait pousser son nom pour une "primaire numérique" -les partis politiques classiques étant voués à disparaître emportés par la "démocratie directe" des réseaux sociaux-, afin de mettre les thèmes clés de notre avenir à l'épicentre de la prochaine présidentielle.

Alors Onfray Président et Zemmour 1er ministre, un vrai vote utile pour construire sur du roc!


Des caméras dans les abattoirs ou la téléréalité pour les bêtes
Des caméras dans les abattoirs ou la téléréalité pour les bêtes
Ultra (pour la gauche)extrême (pour la droite)
Ultra (pour la gauche)
extrême (pour la droite)
Retour en dessins sur 2014
Retour en dessins sur 2014

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :