Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Saint Etienne du Rouvray, priez pour nous !

Saint Etienne du Rouvray, priez pour nous !

Par  

Le Père Jacques Hamel est une victime d’un islam qui en fera beaucoup d’autres sur le sol de France. C’était acquis, comme l’est la suite, l’attaque des écoles, le massacre des saints innocents, les enfants, nos fils et filles, l’essence de notre civilisation. Cette machine infernale broiera tout sur la route de la soumission qu’elle veut imposer par le chaos. L’Occident doit expier ses fautes, plier sous les coups de boutoir, se convertir, rejoindre, de gré –honteuse collaboration des politiques de tous bords- ou de force –lamentable angélisme des allumeurs de bougies qui ne mesurent pas que l’heure est au combat- la communauté musulmane de l’Oumma.

Cet Occident chrétien doit mordre la poussière, rougir par son égorgement les pavés d’une civilisation qui doit disparaître. Nous sommes en guerre et feignons de l’ignorer alors que la cadence des attentats s’accélère vertigineusement. « La République une et indivisible, notre royaume de France », vision chère à Péguy, est morte, détruite par ses fossoyeurs, les hommes politiques français fascinés, depuis quarante ans, par les idoles diaboliques du marché mondial et par les chimères multiculturelles, la préférence de l’Autre, le musulman salafiste, le musulman tout court, celui-là même qui, tapi dans l’ombre des recoins des rues et des quartiers, prépare son soulèvement général, son djihad, à l’appel des forces wahhabites venues d’Arabie Saoudite, pays avec lequel la France se prostitue comme une traînée depuis des lustres. La France ? Non, ses élites politiques, scandaleusement complices de ce que nous subissons aujourd’hui.

Quarante ans à laisser 300 000 immigrés venir chaque année peupler notre pays, ces immigrés de ceux dont on sait depuis la démonstration gaulliste de l’huile et du vinaigre, qu’ils ne s’assimileront jamais. C’est un crime contre le peuple de France, un populicide. Et pourtant, ils sont là, encore à bavasser sur les écrans, à montrer leur pitoyable face : Giscard le grand initiateur mondialiste, Sarkozy qui a ouvert toutes les vannes à l’immigration, Hollande qui a déconstruit le système judiciaire avec l’immonde Taubira, Valls le franc maçon du Grand Orient qui est arrivé à ses fins d’une France islamisée, Cazeneuve, toujours ministre, là pour assurer la sécurité du bon peuple, après Charlie Hebdo, Bataclan, Nice et Saint Etienne du Rouvray, toujours là, pour une insulte absolue aux victimes et à leurs familles qui pleurent.

L’Etat qui a organisé sciemment le Grand Remplacement de notre civilisation occidentale ne peut pas protéger les citoyens. C’est impossible, c’est perdu, la cinquième colonne est là, « légion est son nom » !

Un ami nous confiait il y a peu : « il faudra mettre en place des milices pour protéger nos églises lors de la messe dominicale ». Plutôt en phase avec cette idée, nous pensions de notre côté que nous avions quelques années devant nous pour nous préparer. Quelle erreur ! Le monstre avait un grand coup d’avance.

« Aux armes, citoyens ! ». La vérité vient des enfants, ceux-là mêmes qui sont menacés d’extermination sur le sol de France. Alors, ils s’arment les jeunes citoyens, de simples couteaux parfois, conscients que le combat sera un corps à corps. Ils ont raison, de ne compter que sur eux-mêmes pour se défendre. Ils ont raison, ils sont lucides, ils sont grands dans l’Histoire car ils ne voudront pas allumer des bougies éternellement, ils voudront chasser le monstre, ils ne se laisseront pas égorger par Satan et son rituel médinois du VIIème siècle, ils sont le peuple, le vrai qui se bat pour sa liberté, et le peuple nul ne l’arrête.

 

Image issue de : http://lagauchematuer.fr/2016/02/25/la-politique-menee-par-nos-gouvernants-a-pour-but-de-declencher-une-guerre-civile-en-france/

 


Saint Louis et la dernière croisade
Saint Louis et la dernière croisade
Madonna, Marine et Saint Martin
Madonna, Marine et Saint Martin
En politique le vrai saint est celui qui fouette
En politique le vrai saint est celui qui fouette

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :