Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Tous les migrants ne sont pas des super-héros

Tous les migrants ne sont pas des super-héros

Par  

Exit Arnaud Beltrame, Francis Lalanne peut reprendre sa guitare et composer dans son salon un nouveau compliment pour Mamoudou Gassama. Qu’on se le dise, sous Macron, nous aurons chaque mois un héros à admirer pour servir les intérêts de cette forme idéologique d’Etat qu’est la République. Le stakhanovisme de la citoyenneté semble s’installer en épousant les codes d’une société désireuse de passer de la TV réalité à la réalité télévisuelle, pour des émotions, des sensations fortes, bref, du live !

Le héros du mois est donc Mamoudou Gassama. Il faut dire qu’il est fort. En quelques secondes, le migrant-araignée a escaladé la façade d'un immeuble du XVIIIème arrondissement afin de sauver un enfant suspendu dans le vide au 4ème étage (Passons ici sur l’invraisemblance de voir un enfant chuter du 7ème étage et se rattraper au balcon du 4ème en y restant suspendu, après tout, le monde est plein de choses surprenantes et bien réelles…). Son zèle a été filmé et vu des millions de fois sur les réseaux sociaux. Comme pour Arnaud Beltrame, le président Macron n’a pas hésité une seule seconde pour récupérer la chose. Le jeune homme de 22 ans a été reçu dès lundi à l'Élysée et Emmanuel Macron a annoncé immédiatement la naturalisation du super-héros. Plus vite que l’opinion, speedy Macron a devancé la pétition naissante qui avait récolté déjà 4 000 signatures lundi matin.

Spiderman sert le projet multiculturaliste

L’idéologie a besoin de transformer la réalité en mythe afin que l’irrationnel s’empare des esprits et rende impossible tout débat. Il est évident que le mythe du migrant spiderman sert le projet multiculturaliste de l’élite libérale au pouvoir. Nous avons là une sorte d’actualisation de l’opération Dylan, ce petit garçon appelé à poser mort dans une mise en scène pour les photographes du monde entier. Les exégètes de l’opération de sauvetage se gargarisent : les migrants ont eu le courage de venir jusqu’à nous, ils feront donc preuve de courage chez nous…

Il n’échappe à personne a contrario qu’aucune photo d’un enfant écrasé à Nice ne fut l’objet de la même mythologisation afin d’amener l’opinion à refuser l’islamisme. Diffuser les massacres du Bataclan fut impossible, quant à montrer les exactions de Daech sur Tweeter passible d’une condamnation d’incitation à la haine pour Marine Le Pen. De la même façon, Marin, le jeune défenseur du couple d’amoureux lyonnais qui fut lynché, ne fut pas choisi par la République pour en faire son héros.

Mais notre spiderman, lui, grâce à ses origines, est reçu aussitôt à l’Elysée. Notez que si ce même héros avait commis quelques larcins ou attentats, il est fort à parier que ses origines se seraient fondues dans le lieu commun de jeune.

La méritocratie place la barre très haut !

Tant mieux si Mamoudou Gassama est naturalisé ou régularisé, selon le degré de générosité de la gueuse, tant mieux pour lui. Mais il faudrait que Macron se rende compte que certains ne sont pas si dupes de l’opération de com qui sert plus sa personne que la grandeur de l’Etat. La méritocratie républicaine qu’il montre en exemple ne reflète en rien le fondement de notre société. Notons au passage que la barre est bien haute désormais pour qui veut mériter être français… On se serait contenter de bien moins. On se serait contenté de migrants souhaitant faire le romain à Rome… : savoir parler notre langue, respecter notre culture, ne pas s’approprier les quartiers par la pratique de l’incivilité, etc. On peut également s’interroger sur le corolaire de ce mérite promu par Macron, non pas la naturalisation malienne du père indigne du bébé suspendu, mais plutôt, s'il est logique d’intégrer à la communauté nationale un héros, peut-être serait-ce utile d’expulser les fauteurs de troubles, les fichés S, etc.


Migrants : le tri impossible
Migrants : le tri impossible
Migrants ou sans abris : Pernaut a choisi
Migrants ou sans abris : Pernaut a choisi
Des chiffres et des migrants
Des chiffres et des migrants

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :