Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Ainsi tombait déjà le soir

Ainsi tombait déjà le soir

Par  

Ainsi tombait déjà le soir

Et je ne pouvais déjà encore

Ainsi couché, apercevoir

Ce que demain serait, trésor

 

Ainsi était mon jour passé

Mille fois écrit, un jour pensé

Cent fois les cris à sous peser

Je voyais sourds, l'amour pressé

 

Qui ne prenait plus le temps de se reconnaître

Qui n'avait plus d'argent mais qui était maître

Qu'on voyait voler au vent aux dessus des fenêtres

Mais qui un beau jour, finit par disparaître

 

Ainsi tombait le soir

Avec sa seule Lune

Fixant mon désespoir

Et me volant une plume

Pour écrire un grimoire

Dont toutes les pages fument

Pour conter une histoire

Dont le "je" se consume

 

Tu n'as plus toute ta tête

Et tu tâtes et t'étonnes

Tes textes sonnent

Comme un réveil cassé

Tu n'as plus toute ta tête

Alors tu t'abandonnes

Comme une vieille cassette

Tu te sens dépassé

 

Les événements fusionnent

Ton âme est dissociée

Tout ce qu'on te solutionne

Tu ne peux l'envisager

Tous ceux qui résonnent

Finissent par s'isoler

Après un bruit d'automne

Tu voudrais t'immoler

 

Ainsi tomba le soir

Un soir à en pleurer

Ainsi finit l'histoire

Du bonhomme d'été

Qui n'avait plus de carotte

Vers laquelle avancer

Qui derrière sa redingote

Caché un cœur percé


Apocalypse
Apocalypse
Milady
Milady
Mélancolie
Mélancolie

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :