Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 8 ans de textes


Mater dolorosa

Mater dolorosa

Par  

Le deuil n'attendra pas jusqu'au vendredi Saint,
Le Malheur frappera en son cœur le Carême.
La fumée noircira la voûte du ciel même,
Pudique vapeur, Il ne sera pas témoin.

Dans le chœur de la nuit, l'Enfer n'est pas si loin :
Souffle rauque de flamme, incendie de crécelles,
Bouillonnement du plomb et éclat d’étincelles,
Ailleurs sont les brasiers qui ne consument point.

Trois jours passeront que ne sera rebâtit,
Mater dolorosa, ce temple détruit.

Lendemain des rameaux, la forêt est en feu.
Pareille à de l'encens, s'élève une charpente ;
Le rougeoiement des tours de la chapelle "ardente"
Éclaire une cité qui ne connait plus Dieu.


N’attends plus
N’attends plus
Mauvaise NouvelleActe I
Mauvaise Nouvelle
Acte I
Mauvaise NouvelleActe II
Mauvaise Nouvelle
Acte II

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :