Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 8 ans de textes


Oniriques

Oniriques

Par  

Tu caches ce désir

D’entrer dans la matière

Cette envie de sustenter la nuit

Sous les rhizomes d’une joie

 

L’ombre déjà se terre

Sous l’ennui d’un regard

La lumière découd le temps

Le passé se dévêt de ses rides

Et retire sa voix sur l’estran d’un soleil

 

Flux de neige

Au hasard des montées d’un silence

Sur les cimes d’un rêve

 

Haute fidélité captive d’un regard

Un signe se tend vers le silence

Et absorbe l’écho qui fait signe à l’hiver

 

Vient le temps trop précis

D’une horloge sans freins

Au plus haut d’une nuit

Dans le dédale d’un amour

A l’estive d’une joie


N’attends plus
N’attends plus
Mauvaise NouvelleActe I
Mauvaise Nouvelle
Acte I
Mauvaise NouvelleActe II
Mauvaise Nouvelle
Acte II

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :