Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Planète nomade

Planète nomade

Par  

Planète nomade qui roule et tourne dans la nuit
Chemins lacunaires emplis de silences

Un chant coule dans le noir
Lèvres gercées  par le vent d’ouest
Sur la sombre estacade de nos voix

Voilure dépliée comme en partance
Echo souverain en cet embrun voilé
Serti au dessus de l’enfance

Visage sans escorte en cet hiver chagrin

Silhouette ovale reçue à contre  jour
Le temps de détourner nos pas vers cette lumière inquiète
Qui bat lentement entre les feuilles
Quand tout se raréfie autour de nos yeux
Et que l’air palpite sous le soleil levant

Un autre visage à peine reconnu
Vibre encore un instant
Et affleure avant de disparaitre
Loin des étoiles.


Mauvaise NouvelleActe I
Mauvaise Nouvelle
Acte I
Mauvaise NouvelleActe II
Mauvaise Nouvelle
Acte II
Mauvaise NouvelleActe III
Mauvaise Nouvelle
Acte III

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :