Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, profitez de la poésie en ligne


Un long voyage

Un long voyage

Par  

Terre promise, oubliée, quel est ton nom ?
Si tu refuses de te présenter, je le ferais.
Un premier pas vers toi, ma liberté
S'il te plaît, ne t'arrache pas, pantalon
Cette nuit j'ai froid et j'ai peur, détalons
J'ai vu les yeux de mon père se fermer
Cent fois je l'imagine, riant dans un «salon»
Répétant toujours, m'ordonnant de rêver
Mes prises de conscience au quotidien
Méprise des voisins, de leurs cousins
Mes prises, câbles attachés au passé
Mais puisque je vous dis qu'on m'a tout arraché !
Mon bâti tombe et tape sur ma tête
La nuit est écarlate, ma mère chante
Les tapis tapotent aux portes, on affrète
Déjà certains s'y apprêtent et déchantent.
J'ai su que j'arriverais, malgré le temps
Jésus as-tu prié pour nous, mon ami ?
Ballottant comme mon ventre à présent
Tenant sur pas plus qu'un pouce et demi.
Confus de la tête aux pieds, j'ai survécu
Tout ce que j'ai traversé, peu l'ont vu.
Serré dans l'océan, immense paradis
Ciel d'échappatoire, escalier interdit.
Boue, gadoue, terre, mélange étalé
Les traces de tout ça, je les garderais
Sur les pieds, dans ma tête préparée,
À ce jour fatidique, la fin de l'apogée
Et j'y suis arrivé !

Voyage en paysage fertile
Voyage en paysage fertile
Si
Si
Corps en fleurs - Élan
Corps en fleurs - Élan

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :