Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Upír… dos à toi

Upír… dos à toi

Par  

Dos à toi sur l’avenue noire,
ton spectre en marche forcée
à mes basques,
je sens deux clous glacés
enculer mon âme :
la pointe froide
de tes tétons fripés
contre mes omoplates.
Le souvenir d’une paire d’ailes
immense comme le ciel,
ratiboisée
à la naissance.
Je revois
la cicatrice
de ma bouche
dans ton cou,
missionnée
pour y installer
le désir,
repeindre
et aménager
des chambres d’amour ;
ton baiser
sur ma nuque chauve
n’était,
lui,
que l’injection
des toxines
lue
à tort
comme le prêt
de la vie.
Une fois retirée
à ma chair ouverte,
ta dent claire
emportait
les trophées de douleur
pour compléter
sa collection sordide.
J’étais
le perroquet empaillé
de plus
quelque part au fond du stock.

Extrait de La poétesse impubliable précédé de Upír, éditions Nouvelle Marge
http://www.nouvellemarge.fr/?livre=la-poetesse-impubliable--11


Upír
Upír
Le jour qui vient
Le jour qui vient
Douleur
Douleur

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :