Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 8 ans de textes


Vers le levant

Vers le levant

Par  

Lointaines lèvres du couchant
Ce soir la nuit ouvre ses barges
Tes bras de rêves sont si larges
Que la clarté au loin s’étend

Les crayons rouges de tes doigts
L’écarlate douceur de tes lèvres
La craie de tes baisers de cendre
Le trop-plein d’îles en tes mains
Archipel de peau douce et de duvet salé
Sous les embruns de tes paupières
Cils qui tressent la beauté
Entre des rives ensoleillées

Ton sang irradie la lumière
Fleur pourpre sur tes joues maquillées
Coquelicot d’argile rouge
Sur l’ocre orangé du sol


Vers le sud
Vers le sud
Planète nomade
Planète nomade
LA DÉMENCE EST OUVERTE
LA DÉMENCE EST OUVERTE

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :