Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, profitez de la poésie en ligne


Dans les vapeurs du labyrinthe

Dans les vapeurs du labyrinthe

Par  

Dans les vapeurs du labyrinthe, carnets 2012-2018 de Bruno Favrit

J’attendais avec impatience le deuxième volume des carnets de Bruno Favrit, je ne suis pas déçu, bien au contraire, c’est un régal. Ces notes réunis dans ce carnet ont le charme de la concision et aussi la saveur. Souvent, le défaut des journaux intimes est la répétition, la recension de notes inutiles, ici il n’en est rien, il avoue qu’il a d’ailleurs beaucoup élagué. De plus c’est un bel objet qu’on prend plaisir à feuilleter (Belle couverture à rabat, bonne typographie, beau papier).

Ce volume est plus axé sur la littérature que le précédent, ce qui n'est pas pour me déplaire. Je me trouve en très bonne compagnie, (Cioran, Montherlant, Matzneff, Giono, Sylvain Tesson, Jean-Michel Cluny, Maffessoli, Steiner …) Grand lecteur et adepte de la philosophie de Nietzsche, ses aphorismes nous poursuivent tout au long de ces carnets.

Bruno Favrit n’est pas un écrivain qui s’enferme dans sa chambre, tout comme Nietzsche, il aime le grand air : marcher dans la forêt, escalader des montagnes. C’est un esprit libre écœuré par la bien-pensance. D’ailleurs il fustige les travers de notre époque vouée à l’ouverture et à l’universalisme ; il a plutôt envie de se détacher de l’actualité : « On voudrait ne pas réagir mais la bêtise et la candeur qui voient poindre à l’horizon une société harmonieuse et conviviale, appellent des réponses sensées. »

Des propos très juste sur la poésie : « Qui veut espérer entrevoir quelques tangibles réalités n’a qu’à se faire poète, c’est-à-dire se destiner à n’être ni vu ni entendu. »

Bruno Favrit nous fait part de l’évolution de ses livres comme de son Essai sur lequel il s’investit beaucoup. Ce que j’aime dans ces carnets ce sont les citations d’auteurs qui nous permettent d’en découvrir d’autres comme les très beaux carnets de Raymond Espinose.

Un livre réussi qui réunit le bonheur de lecture et la découverte d’autres univers.

Bruno Favrit, Dans les vapeurs du labyrinthe. Carnets 2012-2018, Ed. Auda Isarn


Poètes dans le monde ?
Poètes dans le monde ?
Hypermodernité et Malaise dans la civilisation
Hypermodernité et Malaise dans la civilisation
Être chrétien dans un monde qui ne l’est plus
Être chrétien dans un monde qui ne l’est plus

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :