Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Glaçant !

Glaçant !

Par  

Roman d’une brûlante intensité malgré la glace qui l’innerve de part en part. Le marteau de glace signifie par ses coups une renaissance ou la mort sans appel. En plusieurs étapes tant historiques que spirituelles, La Glace nous entraîne vers l'aboutissement final.

Les rues de la capitale moscovite sont le théâtre d’étranges scènes. Une secte puissamment organisée y enlève des hommes et des femmes dans le dessein d’exterminer l'humanité corrompue par le sexe et la violence, et reconstituer ainsi une assemblée d'élus. Les victimes sont kidnappées, ligotées et frappées sur le sternum par un marteau de glace afin d’écouter leur cœur parler. La plupart des victimes succombent sous les coups.

Seuls les « élus » survivent, car leur cœur réveillé prononce leur nom. Accueillis par la communauté, ils sont initiés à la langue du cœur, leur quotidien radicalement bouleversé par la révélation de la lumière.

Critique féroce d’une société d’où le sacré semble avoir disparu, La Glace relate la quête désespérée où il faut frapper férocement les cœurs pour qu’il en sorte une étincelle d’humanité, oscillant entre l’option de rêve et celle de réalité.

Vladimir Sorokine, Glace, Éditions de l’Olivier, 2005, 314 pages, 22 €. Traduit du russe par Bernard Kreise. Disponible en collection Points, 7 €


Les sœurs de l’Espérance – Dantec
Les sœurs de l’Espérance – Dantec
La Métamorphose de Nabe
La Métamorphose de Nabe
Pour Taguieff, la complotologie est un sport de combat
Pour Taguieff, la complotologie est un sport de combat

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :