Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

Comme le héros d'Au fond de la rade, vivez dans un sous-marin, en Bretagne, afin de n’être plus à l’étroit dans notre immensité…


Kombini, un roman drôle, inquiétant, décalé

Kombini, un roman drôle, inquiétant, décalé

Par  

Ce petit roman de Sayaka Murata "Konbini" a remporté le Prix Akutagawa, le prix littéraire le plus prestigieux du Japon. C’est un premier roman peut-être un peu autobiographique car tout comme la narratrice du roman, Keiko Murata a le même âge et travaille aussi dans un konbini, une petite supérette ouverte 24 heures sur 24.

Pour Keiko, dont le comportement naturellement antisocial a toujours été un énorme problème, la structure et la routine du Konbini sont une aubaine ; elle y trouve un sens. Au travail, elle n'est pas une inadaptée, mais une employée modèle, accomplissant ses fonctions inlassablement avec enthousiasme. Il lui suffit juste de copier les comportements des autres employés afin de s’intégrer… D’être comme les autres. Ayant fait des études, son entourage n’approuve guère son choix d’y rester, mais elle s’en contente…

Le monde de Keiko va être secoué par l'arrivée d'un jeune homme paresseux, en colère contre la société et encore plus asocial qu’elle. Celui-ci tient d’ailleurs des propos qu’on pourrait lire dans un roman de Houellebecq.

« Dans le fond, les choses n'ont pas changé depuis l'Antiquité. La plus jolie jeune fille épouse l'homme le plus apte à le protéger de ses muscles, laissant les individus moins favorisés par la génétique se consoler entre eux. La société moderne n'est qu'une illusion (…) »
« À force de travailler à la supérette, tu vas finir vieille fille. Même vierge, tu as perdu ta primeur. Tu es repoussante. Si on était à l’ère Jômon, tu serais une de ces femmes esseulées qui errent sans but à travers le village et se flétrissent sans produire d’enfant. Tu n’es qu’un fardeau pour la communauté. En tant qu’homme, je peux toujours retourner la situation, mais pour toi, c’est déjà trop tard. »

Sayaka Murata a écrit un roman drôle, inquiétant, décalé sur la recherche d’identité et de sens dans une société qui exige la conformité, où être différent est un acte qui n’est pas toléré.


Le Journal d’Anne-France, un roman vrai
Le Journal d’Anne-France, un roman vrai
Le roman et son double
Le roman et son double
Nouveau Roman : creuset des dérives littéraires modernes
Nouveau Roman : creuset des dérives littéraires modernes

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :