Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


La BNF prend l'eau

La BNF prend l'eau

Par  

Dimanche 12 janvier, la Bibliothèque Nationale de France a été touchée par un dégât des eaux, entre 10.000 et 12.000 ouvrages seraient touchés à des degrés divers. Le système en cause est celui de l'arrosage des jardins de la BNF. La direction se veut néanmoins rassurante en affirmant que ce sinistre n’entraînera pas de perte irrémédiable pour le patrimoine. Un discours bien rôdé, puisque nous l'avions déjà entendu il y a dix ans, lors d'un incident similaire.

Au-delà du sinistre lui-même, celui-ci pose de nombreuses questions. En particulier, un établissement comme celui-ci, chargé d'une mission aussi importante que la préservation du patrimoine littéraire et artistique français a-t-il sa place en plein Paris, en bord de Seine ? Alors que nous entendons çà et là experts et géographes discuter des conséquences d'une éventuelle crue centennale dans le Paris d'aujourd'hui, la localisation de la BNF semble pour le moins problématique. Son précédent siège, situé dans le IIème arrondissement de Paris n'était guère plus sûr, mais avait du moins l'excuse de son ancienneté. Avec la construction de ce que l'on appelle désormais la bibliothèque François Mitterrand, l'ancien Chef de l'État a voulu se faire plaisir, et laisser une trace dans Paris de son passage à l'Élysée : il a donné naissance à un énième éléphant, un éléphant blanc cette fois.

Par ailleurs, à l'heure du numérique, la conservation de documents physiques, hors les documents particulièrement anciens ou à caractère artistique, doit être remise en cause. Qui peut croire que la conservation papier du dépôt légal du dernier Marc Lévy apporte quoi que ce soit de plus à la France que la conservation du même livre sous forme d'e-book ? Il devient urgent pour la BNF, comme tant d'autres établissements publics, de se tourner résolument vers son siècle pour tirer parti des possibilités technologiques nouvelles.


Michel Serres se prend pour un révolutionnaire
Michel Serres se prend pour un révolutionnaire
Christopher Gérard, Quolibets
Christopher Gérard, Quolibets
Esnault : Lui, moche et méchant
Esnault : Lui, moche et méchant

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :