Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 8 ans de textes


Révélations et prophéties pour le salut de la France

Révélations et prophéties pour le salut de la France

Par  

 

Face à la déchristianisation de notre nation, Pierre-Marie Dessus de Cérou, maître en histoire de l’Eglise et docteur en théologie a écrit Révélations et prophéties pour le salut de la France. Espérant, comme d’autres, un sursaut spirituel, il relate les prophéties et les innombrables signes que Dieu n’a cessé de manifester à la France : « Déjà au début du VIème siècle, Clovis arriva après l’effondrement de l’Empire romain. Car Dieu n’improvise jamais rien, et nous pouvons croire chaque matin que l’Esprit Saint prépare les saints dont nous aurons besoin. Il en fut ainsi, au moment où l’Angleterre entourait les restes du petit royaume de Bourges. C’est alors que Dieu envoya sainte Jeanne d’Arc. »

Comme dit un cantique chrétien, « le monde attend le passage des saints, là où les saints passent Dieu passe avec eux ». Notre époque a plus que jamais besoin de saints. C’est une proposition presque iconoclaste aujourd’hui mais elle a une légitimité de rupture dans le paysage des styles de vie en tous genres. Alternative à la déconstruction de la morale et au chaos fumant où se débat l’individu libéral libertaire, elle a une vraie raison d’être et peut constituer une voie de salut, ou dit autrement, un chemin de sens et de profonde joie.

Il n’est pas pire félonie que d’oublier son passé, ses racines et l’origine de son histoire. Jean-Paul II, lors de sa venue à Reims en septembre 1996, à l’occasion des 1500 ans du baptême de Clovis, rappelait à notre pays son devoir à l’égard de l’alliance originelle qu’il avait scellée avec la Sagesse éternelle : « Ce grand jubilé du baptême doit nous amener à dresser un vaste bilan de l’histoire spirituelle de l’âme française. »

Le grand Saint Rémi, apôtre des Francs, contemporain du roi Clovis et de la reine Clotilde, fit dans son testament cette célèbre prophétie : « Apprenez, mon Fils, que le royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise romaine qui est la seule véritable Eglise du Christ. Ce royaume sera un jour grand entre tous les royaumes. Et il embrassera toutes les limites de l’Empire romain ! Il durera jusqu’à la fin des temps ! Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la Foi romaine. Mais il sera justement châtié toutes les fois qu’il sera infidèle à sa vocation. » Bien plus tard en époque moderne, dans les années 1930 et 1940, la voyante Marthe Robin de Châteauneuf-de-Galaure préviendra :  « Mes Foyers de Charité auront un rayonnement dans le monde entier. Ils seront une réponse du Cœur de Jésus au monde, après la défaite matérielle des nations et des erreurs sataniques des peuples. Parmi ces erreurs qui allaient tomber, il y aurait le communisme, puis le laïcisme et la franc-maçonnerie. » ; « La France va descendre jusqu’au fond de l’abîme, jusqu’au point où on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement. Elle restera toute seule, délaissée de toutes les autres nations qui se détourneront d’elle, après l’avoir conduite à sa perte. Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité […] Le Bon Dieu voudra nous montrer que c’est Lui seul qui nous sauvera. La France sera sauvée, car le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge. C’est elle qui sauvera la France et le monde. Tout ceci ne se fera pas avant que le Bon Dieu n’ait détruit toutes les sectes sataniques, la franc-maçonnerie et les lois laïques. »

La Vierge Marie occupe une place prépondérante dans l’histoire spirituelle de notre pays. Spontanément, on pense à Bernadette Soubirous de Lourdes mais il ne faut pas oublier les apparitions de la rue du Bac à Paris en 1830, de la Salette dans les Alpes en 1846, de Pontmain en 1891 en pleine guerre avec la Prusse. Cette période du XIXème siècle fut appelée « ère mariale » en hommage à celle qui se manifesta si souvent à ses enfants.

Comment ne pas évoquer, ce que l’auteur n’omet point d’ailleurs, les figures salvifiques et providentielles de Jeanne d’Arc, Sainte Marguerite-Marie et la dévotion au Sacré-Cœur, Louis XVI, son martyr et son sublime testament, Thérèse de Lisieux et tant d’autres ?

Pierre-Marie Dessus de Cérou affirme dans son épilogue : « "Lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme", avait proclamé saint Paul dans sa lettre aux Galates. Depuis, nous sommes entrés dans les derniers temps de notre humanité et l’Eglise du Christ attend son retour dans la Gloire. Or, nous avons des signes planétaires qui s’accumulent touchant notre environnement. Les gouvernements des nations montrent leurs incapacités à conjurer la courbe des menaces, tandis que nos peuples commencent à s’interroger devant les catastrophes annoncées. Alors, que faire ? Il nous faut d’abord nous asseoir et nous tourner vers la Sagesse éternelle. Si « devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans comme un jour », l’Eglise s’interroge sur les signes des temps. »

Le monde attend le passage des saints, là où les saints passent Dieu passe avec eux. Et la France en fut grande pourvoyeuse. A vous, jeunesse !


L’Impasse du salut, un roman catholique
L’Impasse du salut, un roman catholique
Israël et la France – L'alliance égarée
Israël et la France – L'alliance égarée
Manifeste pour écrivains catholiques du futur
Manifeste pour écrivains catholiques du futur

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :