Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


S'abandonner à lire… Sylvain Tesson

S'abandonner à lire… Sylvain Tesson

Par  

L’écrivain voyageur Sylvain Tesson revient à la nouvelle dans son dernier ouvrage S’abandonner à vivre1. Le genre, un peu négligé par les Français depuis Paul Morand, se prête idéalement à la quête antique des héros de Tesson. Chacun des courts récits illustre les désirs des hommes d’échapper à leur triste condition voire à leur imparfaite nature.

Ainsi le djihadiste jaloux se pare des oripeaux du fanatisme religieux pour justifier le meurtre de son rival, la prostituée russe quittant son univers sordide par la grâce d’un riche protecteur s’ennuie tout autant dans sa nouvelle vie luxueuse. Il y a aussi les rêveurs, les amoureux, les grimpeurs tous désillusionnés ou bien arrêtés brusquement dans leur recherche par le sort. Même le fol en Christ ne trouve la paix qu’à l’hôpital psychiatrique.

Tesson est impitoyable. À la manière d’un dieu païen il se charge de rappeler aux hommes la vanité de leurs efforts en excitant leurs passions destructrices, en ridiculisant les prétentions de l’homme occidental, ou encore en les faisant mourir brusquement. Il leur rappelle l’existence du destin.

Il ne s’agit pourtant pas d’un livre noir. Tesson est plein de tendresse pour ses créatures, il ne juge pas. Son livre est plutôt une sorte d’avertissement aux autres humains, un désir de faire partager son expérience. Son style est brillant, plein d’humour et d’aphorismes délectables. Il est une magnifique parole d’un esprit libre.
  1. S'abandonner à vivre – éditions NRF Gallimard 2014

Tesson rend hommage à la Grande Armée
Tesson rend hommage à la Grande Armée
Évitons aujourd'hui de lire Zola
Évitons aujourd'hui de lire Zola
Lire le Grand Meaulnes et s’en souvenir
Lire le Grand Meaulnes et s’en souvenir

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :