Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

Comme le héros d'Au fond de la rade, vivez dans un sous-marin, en Bretagne, afin de n’être plus à l’étroit dans notre immensité…


Victor Vieilfault trace un chemin entre le Ciel et la Terre

Victor Vieilfault trace un chemin entre le Ciel et la Terre

Par  
Propos recueillis par Maximilien Friche

Au sujet du recueil de poésie, L’âme en voyage.

Mauvaise Nouvelle : Parlons de la femme que vous déifiez un peu. Vous renouez avec une forme d’art courtois dans votre recueil. Comme pour la patrie, le sentiment amoureux, l’admiration d’une femme est-il une façon efficace de s’élever, de renouer avec l’aventure, fusse-t-elle amoureuse uniquement ?

Victor Vieilfault : Tout projet d'aventure est lié à un désir enfoui en nous et qui frappe à la porte du cœur. La mère patrie -qu'elle soit terrestre ou céleste- et la femme sont les deux pôles indépassables de toute aventure humaine. En les évoquant, on parle en fait de toutes les aventures qui viennent s'abreuver à ces deux sources. Celle qui fait naître un peuple de frères et celle qui donne naissance à notre descendance. Toute autre aventure reconnue comme telle ne se nourrissant pas à l'une de ces sources n'est en fait pas une aventure -c'est-à-dire qui ouvre à l'universel et au mystère- mais une simple recherche de soi-même, égocentrée et sans fécondité.

MN : Enfin, puisque tout est prière dans votre recueil, j’aurais aimé que vous me parliez des vertus théologales de l’art, de la poésie. La poésie n’est-elle pas l’unique possibilité de dire sans mentir ? La poésie est-elle la possibilité la plus simple et la plus accessible de se sentir relié à son créateur ?

VV : Une parole prononcée au cinéma par Jean-Paul Belmondo dans le rôle du Père Léon Morin revient à ma mémoire. En substance, elle dit qu'il y a une telle asymétrie entre le Ciel et la Terre, que toute parole humaine adressée au Ciel n'est pas à la hauteur. Il n'existe pas de prière parfaite ou de prière qui serait plus à la "hauteur" qu'une autre.

Tout instant peut se poursuivre en prière, qu'il tienne en une rencontre profonde, en une conversation banale ou en l'exécution d'une tâche laborieuse. Je crois que le secret d'une relation féconde avec le Ciel tient à l'entretien d'un réflexe quasi naturel de s'adresser à Dieu pour chercher avec Lui une voie plus juste ou pour rendre grâce.

Les correspondances poétiques permettent de déterrer ce qu'il y a de divin dans une vertu, une relation, un sourire, une émotion, un regard. En sentant qu'il y a dans ce que nous vivons autre chose qu'une réalité matérielle ou biologique, l'humain réussit à s'élever au-dessus de ses peurs autocentrées. Oui, nous allons mourir, mais ce qui brille en nous peut sans doute demeurer. Cette intuition nourrie par des fulgurances -sortes d'exaltation de l'âme- guide l'Homme sur un chemin de foi et de fidélité. Il est urgent de faire tomber le mur de Berlin culturel qui nous sépare des réalités célestes. L'art de gauche a vanté la dissonance comme nouvelle harmonie, et le désordre comme nouvel ordre. Il ne faut pas avoir peur de dire que cet art est sans issue. L'art qui bâtit un Homme est celui qui dessine en tremblant la frontière entre le Bien et le Mal, le chemin entre le Ciel et la Terre.

Vous pouvez commander un exemplaire dédicacé ici : https://sites.google.com/view/victorvieilfault

Extrait de « Aux bords de la lune », L’âme en voyage :

« Aux bords de la lune, le ciel pleure des larmes de lumière. La nuit de ma solitude s’est éteinte dans la tendresse d’un rayon.
Mes yeux sont dans les étoiles comme le prolongement du filament de mon âme. Je tremble devant l’immensité.
Tout brille hors de moi et tout vacile au-dedans. Je suis un éclair entre l’instant et l’éternité, une étreinte entre le ciel et le monde.
Je suis sur la terre et déjà dans le ciel. Mon corps est une onde entre deux terres. (…) »

Victor Vieilfault entre prière et poésie
Victor Vieilfault entre prière et poésie
Victor Vieilfault a écrit un hymne à la relation trinitaire
Victor Vieilfault a écrit un hymne à la relation trinitaire
Ceux qui croyaient au Ciel
Ceux qui croyaient au Ciel

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :