Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Grèce vs Europe : course à l'abîme

Grèce vs Europe : course à l'abîme

Par  

Après l'élection d'un Parlement d'extrême-gauche en Grèce et la nomination, avec l'appui d'un parti néo-faciste, de son leader à la tête du Gouvernement, la Grèce et l'Europe entrent dans une ère d'incertitude.

Les difficultés ne sont pas pour demain, tout juste pour après-demain. Pour l'instant, les banques greques achètent la dette à court terme de l'État, elles-mêmes abondamment financées par la BCE. Déjà fragilisées par des retraits massifs de dépôts (5 milliards d'euros en décembre et 15 en janvier), ces banques ne pourront pas maintenir l'effort très longtemps.

Ici et là apparaissent des estimations d'économistes sur le temps que peut tenir le gouvernement grec nouvellement élu, avec ses promesses de campagne dans son sillage, avant la cessation de paiement du pays. La date de chute du couperet oscille, selon les sources, de fin février à l'été. Quoiqu'il en soit, le statu quo ne peut pas se maintenir, il est évidemment impossible de concilier les promesses de campagne de Syriza et l'échéancier de remboursement de la dette convenu avec le précédent gouvernement grec. Tsípras et son Ministre des finances, Varoufakis, assurent vouloir tenir leurs coûteuses promesses de campagne pourtant irréalistes, a fortiori en cas de lâchage par l'UE ou de sortie de l'Euro.

Côté européen, tout le monde (tant les pays du Sud que l'Allemagne) a intérêt à éviter d'aller au clash : sortie de la zone Euro ou non remboursement de la dette. Ce scénario catastrophe affolerait les marchés et poserait de gravissimes problèmes de financement des États européens en difficulté, d'abord l'Espagne ou le Portugal et bientôt la France. Qui prêterait à un pays susceptible de ne pas rembourser ou de le faire en monnaie de singe.

La fureur de vivre

À la manière de James Dean et Corey Allen, dans la Fureur de Vivre, les protagonistes filent à toute vitesse vers leur perte : chacun a intérêt à éviter la catastrophe et pourtant le premier qui cèdera aura perdu…


La démographie musulmane en Europe
La démographie musulmane en Europe
L'Europe dhimminuée en Turquie
L'Europe dhimminuée en Turquie
Brexit : vive l'Europe libre !
Brexit : vive l'Europe libre !

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :