Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Le marronnier du terrorisme islamique

Le marronnier du terrorisme islamique

Par  

Je passais à Rillieux-la-Pape vendredi dernier, charmant village rurbanisé comme il se doit pour confirmer l’enlaidissement du territoire et je vis défiler sur un panneau lumineux de la ville : « je suis anglais » puis « bonne fête maman » puis une info sur le centre commercial du coin. De voir ainsi mis tout sur le même plan me donna un haut le cœur. L’expression du deuil collectif fut toujours pathétique avec son cortège de bougies et de niaiserie. Mais là, on passe du pathétique au systématique. L’attentat devient un marronnier comme la fête des mères. On ressort les mêmes pubs, les mêmes slogans, « maman je t’aime » et « je suis anglais ». Il faut dire que depuis que le monde capitaliste a utilisé le mot de mère pour qualifier l’engin explosif balancé sur la tête des Afghans, les fils de la mère des bombes peuvent bien rentrer à leur tour dans le jeu des fêtes saisonnières. Et le fait que les attentats deviennent un marronnier est finalement une bonne nouvelle pour mon emploi du temps, cela me donne l’occasion d’avoir un peu d’avance en préparant mes papier islamophobes pour MN avec un peu d’avance afin de mieux profiter de mes week-end.

Les adorateurs de la mort ont donc encore frappé. Les adorateurs (modérés) de la mort continuent de se déguiser et de défiler dans nos rues en « porte-drapeaux » du djihadisme. Tout va bien. Nous n’avons aucune raison de durcir le ton vis-à-vis de l’islam. Nous n’avons aucune raison de s’opposer à son projet de destruction de notre civilisation et de l’homme. Les attentats ne sont qu’un détail de l’histoire de la mort des civilisations, diront les révisionnistes des lendemains qui chantent. Comme dirait Caroline Fourest, les attentats tuent moins que les accidents de la route… Cette Caroline ferait bien d’aller prêter sein fort aux Femen qui s’exhibent dans le quartier de la Chapelle à Paris car il parait que les femmes y sont en voie de disparition, soit sous la burka, soit totalement.

Que dire donc sur ce nouvel épisode sanglant ? D’abord s’étonner des commentaires politiques qui affirment, comme si c’était une découverte, que les terroristes ont voulu tuer un maximum de personnes et surtout des personnes innocentes. Evidemment, les terroristes veulent terroriser ! Evidemment, car la terreur est ce qui abaisse l’âme en la figeant. C’est la technique des tueurs en série de tout poil. La terreur des uns engendre la soumission des autres. Macron, quant à lui, enfonça, une porte ouverte : « Les terroristes ont une cible: le monde libre et la jeunesse. » A-toutes-et-à-tous, il dit que nous avons déjà gagné, que la démocratie mercantile n’a que faire de ces soubresauts de la post-histoire. Evidemment, lui sait que l’islam s’achète comme le reste et peut-être encore mieux que le reste. Un chèque, des places fortes garanties où la charia peut être appliquée et bingo le terrorisme s’endigue ! Le reste du territoire sera bien suffisant pour la jeunesse et la liberté. A chacun sa prison et Macron restera le président de toutes-et-tous.

Reste que le terrorisme n’est que la branche armée de l’islamisation. Que pour préserver nos vies, il nous faut préserver notre civilisation et pour ce faire, combattre ceux qui, justement, se disent modérés. Ces derniers sont la branche politique du terrorisme, comme tous les mouvements terroristes en ont toujours eu. Combattre la violence terroriste tout en acceptant le multiculturalisme, c’est tout simplement les faire gagner plus vite la bataille. Daech a déjà gagné la bataille des idées en faisant passer les musulmans pour les prolétaires d’aujourd’hui, voire les juifs. Daech, c’est Hitler qui nous fait croire que les nazis (et les nazis modérés) ont subi la shoah. Quant à Macron et tous les autres tartuffes qui dirigent le monde, ils ne seront crédibles dans leur combat contre le terrorisme uniquement le jour où ils combattront fermement les projets politiques de multiculturalisme. Ils seront crédibles dans leur combat contre les extrémistes, en combattant les modérés, le jour où ils empêcheront les modérés de gagner du terrain en nous imposant le changement de civilisation.


Tyrannies du temps : la transparence
Tyrannies du temps : la transparence
L'heure de la défense européenne
L'heure de la défense européenne
La bataille de Mossoul n'aura pas lieu
La bataille de Mossoul n'aura pas lieu

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :