Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Par cœur

Par cœur

Par  

A l’heure où l’école a démontré, sous la conduite des pédagogistes, combien elle pouvait ne servir à rien, des voix s’élèvent pour défendre des méthodes proto-historiques - selon la chronologie moderniste - et notamment celle de l’apprentissage par cœur.

Loin de moi l’idée d’aborder ici les vertus ou les défauts d’une telle méthode. Mon passé scolaire ne m’en donne guère la légitimité. Je voudrais juste m’interroger sur la pertinence de cette posture vouant aux gémonies ce qui faisait la gloire de l’école républicaine et la fierté des parents devant leurs engeances récitantes.

On comprendra que les héritiers du doute de Descartes, de Rousseau et de Bourdieu s’opposent à cette pratique odieuse de l’apprentissage par cœur qui bride la liberté de l’enfant en lui faisant tenir pour certaines des vérités qu’il n’a pas lui-même expérimentées.

On louera avec eux, cette école de la découverte où l’enfant-tyran construit son savoir au rythme de toutes les mixités et où l’infâme adulte est relégué au rang au mieux d’organisateur, au pire d’oppresseur. On applaudira donc à cette école lieu d’ouverture par excellence, de la libération des obscurantismes de castes, de la laïcité enfin comprise comme l’ennemie de La religion honteuse, de la main tendue à cet ailleurs forcément meilleur, de l’accueil civilisateur de cet islam modéré et républicain vilipendé à tort par d’affreux conservateurs réactionnaires nostalgiques des heures les plus sombres de notre histoire.

Les tenants de ce discours devraient pourtant adopter un ton plus mesuré me semble-t-il. Sont-ils allés voir ce qui se passe dans les madrassa (école coranique) ? Là, il leur apparaitrait peut-être au-delà des brumes des mirages idéologiques que notre catéchisme honni n’était que fine plaisanterie. En défendant bec et ongles l’Islam, ces braves benêts protègent et encouragent même l’apprentissage brut et par cœur, du moins s’agissant de la méthode, des versets intouchables…Il ne s’agit pas de comprendre, de susciter la réflexion ou le dialogue. Il s’agit simplement de se soumettre et de forger un à un les maillons de ses chaînes, récitées jusqu’à épuisement. Ce que je dis sans cesse devenant progressivement la vérité.

Ainsi, les chantres de la libération scolaire se font finalement les propagandistes serviles des méthodes archaïques qu’ils dénoncent par ailleurs… Ce monde n’est plus à une contradiction près.


Médiatrice (Salve Regina)
Médiatrice (Salve Regina)
Contre la NSA, la cyberdéfense
Contre la NSA, la cyberdéfense
La chair est réactionnaire
La chair est réactionnaire

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :