Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Saint Kerviel

Saint Kerviel

Par  

Alors que la Justice française le convoque pour exécuter sa peine, Jérôme Kerviel refuse de regagner le territoire national et reste en Italie.

Le trader, qui avait engagé 50 milliards de positions boursières et en a fait perdre 5 à la Société Générale, avait gagné l'Italie pour rencontrer le Souverain Pontife. La rencontre, qui fut fort brève, eut lieu le 19  février. Depuis Jérôme Kerviel poursuit sa rédemption, ou son plan de com', sur les routes avec le projet de rejoindre Paris à pieds.

« Je ne me mettrai jamais à genoux devant une décision injuste. » argue le trader pour se justifier. Il demande également à François Hollande de « protéger les personnes […] prêtes à parler sur un dysfonctionnement majeur de l'appareil judiciaire. Ils sont prêts à parler, mais ont peur pour leur poste. » Kerviel ne semble pourtant pas avoir honte de formuler une requête aussi délirante à l'adresse de l'Élysée. C'est, bien entendu, le rôle du Président de la République, garant de l'indépendance des pouvoirs, d'intervenir directement dans une affaire judiciaire… Le fugitif conclut en narguant la France : « J'attends côté italien la réponse de François Hollande […] s'ils veulent venir me chercher, qu'ils viennent ». La France ne doit pas se mettre à genoux devant un sale gosse capricieux, comme elle l'a malheureusement déjà fait, en la personne du Président de la République, lors de l'affaire Léonarda.

De son côté, la Société Générale, reconnue victime de Jérôme Kerviel, ne l'oublions pas, dénonce « la violence du tapage médiatique orchestré ces derniers jours par Jérôme Kerviel et son entourage » qui « mêle mensonges, amalgames et approximations ».

On peut néanmoins tirer un grand coup de chapeau au chef d'orchestre de cette magnifique campagne médiatique, l'avocat de Jérôme Kerviel, David Koubbi. Rallier le Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon en tête, à la cause d'un trader fou ; rallier l'Église Catholique, Monseigneur Di Falco en tête, à la cause d'un ancien apôtre de la finance ; la performance est à saluer !


Saint-Patrick priez pour eux
Saint-Patrick priez pour eux
La communauté Saint Martin, l’Église, et l'apostolat
La communauté Saint Martin, l’Église, et l'apostolat
Il faut sauver le soldat BNP Paribas
Il faut sauver le soldat BNP Paribas

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :