Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Veillons devant les mosquées !

Veillons devant les mosquées !

Par  

Encore une outrance islamophobe sur MN ? Après Gédéon Pastoureau et Paul Voltor, voici qu’encore une fois, on laisse publier une critique ouverte contre la religion du prophète ! C’est que nous aimerions bien cesser de nous en prendre à ceux qui étaient censés nous faire ressentir la profondeur d’une attitude de prière et de soumission à Dieu. Nous aimerions bien, mais voilà qu’à travers le monde, des jeunes gens se lèvent en caïd, se déguisent et massacrent en se réclamant de l’Islam. Les premiers visés ? Les Chrétiens et leurs propres frères de religion. Après la Syrie où l’on a crucifié les Chrétiens refusant de réciter la profession de foi des musulmans, où l’on a massacré sous leurs yeux leur famille, après le Soudan où l’État a décidé la condamnation à mort d’une Soudanaise enceinte coupable d’être chrétienne, après les Maldives décrétant que la peine de mort pour apostasie est applicable dès l’âge de 7 ans, nous avons pu observer à l’œuvre cette semaine un groupe concurrent d’Al-Qaïda dans la péninsule Arabique, l'État Islamique en Irak et au Levant (EIIL). Alors qu’Al-Qaïda aime à se faire passer pour civilisé grâce à de petites images proprettes montrant la conversion de tous ceux qui tombent dans leurs bras autoritaires et généreux, EILL développe une communication de la terreur en diffusant des vidéos d’assassinats de prisonniers, d’exécutions mises en scène, etc. Le 10 juin, EILL plantait son drapeau noir sur Mossoul, deuxième ville d'Irak. Le 17 juin dernier, le couvent des Dominicains de Toulouse recevait un e-mail du couvent des Dominicains d’Irak appelant à la prière tous les Chrétiens à l’heure où ils se faisaient massacrer.

Le Jihad invente le farwest de la terreur

Le Djihad est donc l’opportunité pour un tueur en série de se faire plaisir dans la légalité de la guerre, l’opportunité pour le pékin musulman moyen de se faire plaisir comme un tueur en série. Le Djihad transforme les contrées où il se répand en farwest, les jeunes hommes en caïds donneurs de leçons et surtout de sanctions. EILL communique sa terreur pour provoquer l’exil de leurs opposants, leur démission, leur abandon. Cette communication s’appuie sur un rapport rempli de statistiques macabres, publié pour la deuxième année consécutive. Dans ce rapport sorti le 31 mars, on apprend que EILL s’attribue 10.000 opérations armées en Irak entre novembre 2012 et novembre 2013, soit exactement 1.083 assassinats, 4.465 explosions d'engins piégés, huit villes conquises, trente check points permanents dressés sur les routes, plusieurs centaines de prisonniers libérés et autant «d'apostats repentis». De quoi donner envie à quelques multinationales d’investir dans une société capable d’afficher autant de résultats… Le Qatar et le crime international préparent leurs liasses… Pour donner crédit à leurs statistiques, EILL publie sur Facebook et Twitter ses snuff movies pour meurtriers en devenir dans les banlieues du monde occidental. Tout ça pour prouver que 1 700 soldats irakiens ont été tués par le groupe. Je sais bien, comme le disait Maurice G-Dantec, que les premières victimes de l’Islam sont les Musulmans eux-mêmes, seulement… seulement leur silence me dérange. Est-ce celui qui précède la prière du jour qui vient ou simplement le signe de l’embarras ? Le silence des Musulmans modérés dont on nous dit qu’ils sont légions, est assourdissant. De temps à autre, on entend le franc-mac Boubaker trahir sa condition musulmane et se déverser en tolérance. De temps en temps, on entend l’imam de Drancy crier dans le désert contre le fanatisme. Et c’est tout. Le peuple musulman ne la ramène pas. Il se tait. Il s’en fout ? Il a honte de ne pas parvenir à être aussi « bon musulman » que les tueurs en série ? À nous de les faire sortir de ce silence complice de fait.

Sentinelles et veilleurs attendus devant les mosquées de France

L’idée est toute simple, il s’agit d’instituer de nouveaux lieux de veille pour les jeunes gens qui ne lâchent rien. N’arrêtons pas de veiller devant les symboles du pouvoir révolutionnaire français en place, mais ajoutons à notre panel de lieux de rassemblement, les mosquées de France. En construction ou en activité. Peu importe. Chacun en trouvera une à moins d’une heure de cheval, la France en a été bien équipée grâce aux financements des états fondamentalistes et de la gueuse hybride et flasque. Disons qu’il convient de veiller un jeudi soir par mois, pour purifier un de leur vendredi à venir. Simplement debout à lire en alternance : psaumes, poèmes soufi, prières des Chrétiens, et quelques humanistes. Chiche ! Quels sont les risques ? C’est très simple. Soit on les fait sortir du bois, ils s’énervent et révèlent l’ADN meurtrier de tout l’Islam. Soit ils se convertissent. Non, ne soyons pas présomptueux. Croire au grand soir pour un Chrétien serait révéler qu’il n’a pas cru à la résurrection. Le grand soir est derrière nous. Demain sera peut-être pire qu’aujourd’hui mais nous avons déjà gagné. Donc n’attendons pas qu’ils se convertissent en masse. Quelques-uns nous suffiraient et surtout, pourquoi ne pas viser la conversion de l’Islam, sa christianisation ? Soyons fous ! Après tout, ils ont déjà le désir de se relier à l’immuable. Là-dessus, on peut sans doute réveiller suffisamment d’intériorité pour les pousser à condamner et rejeter tous les crimes commis au nom de l’Islam. Qu’ils sortent de leurs mosquées, viennent à la rencontre des veilleurs, se posent comme eux, légèrement à distance. Chacun dans sa récitation, chacun relié à Dieu, chacun cherchant à recevoir sa paix. Ce serait quand même plus religieux de se mettre debout à répéter sans cesse dans l’intériorité la Shahâda plutôt que de la faire brailler à un Chrétien que l’on veut égorger devant des smartphones tendus. Veillons devant les mosquées pour les forcer à s’associer à nos chaînes de prières pour les Dominicains et les Chrétiens d’Irak. Forçons-les à prendre position. Ils ne peuvent plus se taire devant tant de massacres causés au nom de l’Islam. Veillons devant les mosquées pour que le crime cesse d’être identitaire pour les Musulmans. Bismillah.


10 imams devant le Pape pour la photo
10 imams devant le Pape pour la photo
Notre Pape en pélerinage
Notre Pape en pélerinage
Syrie : Guerre et châtiment
Syrie : Guerre et châtiment

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :