Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


Formule E : une course électrique

Formule E : une course électrique

Par  

Samedi 13 septembre 2014 a eu lieu la première course de Formule E, à Pékin. Particularité de cette discipline pionnière : ce sont des bolides électriques qui y participent. Le sport automobile reprend donc son rôle historique, celui de faire progresser la technique automobile et de faire émerger de nouvelles technologies.

En dépit des nombreuses problématiques rencontrées par la filière automobile électrique, les ingénieurs ont produit des monoplaces d'une puissance de 200 chevaux, capables d'atteindre la vitesse folle de 250 km/h en pointe. Seul bémol, l'autonomie : les courses devront durer un peu moins d'une heure. C'est, en distance, une autonomie proche de celle des véhicules de tourisme électriques. La différence de performance pure étant ce qu'elle est, il s'agit déjà d'un exploit technique.

Un seul modèle est néanmoins homologué, la Spark-Renault SRT 01E. Ce dernier a été mis au point par un consortium regroupant notamment McLaren, Dallara, Spark Racing Technology et, bien sûr, Renault. Notons que les deux dernières citées sont françaises et que les pneus sont l'œuvre de Michelin. La France est aujourd'hui à la pointe de ces technologies du futur. Il ne tient qu'à nous de répondre au défi de l'avenir et de rester les spécialistes de ces technologies et, enfin, de terminer la construction des EPR nécessaires à l'alimentation de tout un parc automobile électrique.

Les véhicules étant identiques, la qualité des pilotes devrait prendre une place prépondérante dans cette nouvelle discipline. Parmi eux, pour assurer le spectacle, on compte pas moins de six anciens pilotes de Formule 1 (Nick Heidfeld, Jarno Trulli, Takuma Sato, Nelson Piquet Junior, Sebastien Buemi, Bruno Senna), discipline reine du sport automobile.

Sur le plan sportif, ce premier Grand Prix a tenu toutes ses promesses. Après plus de 50 minutes de course, un spectaculaire accident a rebattu les cartes dans le dernier tour. Nick Heidfeld a fait une spectaculaire sortie de piste lors d'une tentative de dépassement sur Prost. Heureusement plus de peur que de mal mais aucun de ces deux pilotes qui luttaient pour la victoire ne gagnera la course. C'est finalement Lucas Di Grassi qui l'emporte. Derrière lui, le premier des trois Français en course, Franck Montagny, s'empare de la deuxième place.


Une déroute pour former les bleus du XV
Une déroute pour former les bleus du XV
L'Équipe est morte
L'Équipe est morte
À l'image de la France
À l'image de la France

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :