Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Toulon toujours champion

Toulon toujours champion

Par  

En finale de la coupe d'Europe, l'affiche était la revanche de 2013, le Rugby Club Toulonnais affrontait l'ASM Clermont. Fidèles à leur image de maudits du rugby français - et leurs trois finales de championnat de France perdues - les Auvergnats se sont inclinés une nouvelle fois face au RCT par 24 à 18.

À l'issue de cette finale qui a eut lieu à Twickenham, temple éternel du rugby britannique, ce sont les Toulonnais qui marquent une fois de plus les esprits et gagnent une place de choix dans la mémoire des amateurs de rugby. En effet, le RCT est devenu le seul club à avoir remporté le titre européen trois fois consécutives.

Les Clermontois ont pourtant pris la tête au tébleau d'affichage d'entrée de match, jusqu'à mener de 8 points : 11-3. Les joueurs du RCT ont cependant réagit très rapidement, d'abord par plusieurs pénalités puis grâce à un essai marqué par Bastareaud en toute fin de première période, qui semblait presque conclure le combat. Toulon mène déjà 16-11 à la pause.

Au retour des vestiaires, un temps fort clermontois, concrétisé par un essai d'Abendanon, ramène les deux équipes presque à égalité : 19-18. Ce fut le dernier regain d'énergie de l'ASM, qui ne marquera plus et ne pourra empêcher un ultime essai toulonnais de Drew Mitchell.

La confrontation, dans son ensemble, laisse l'impression étrange d'une lutte parfois équilibrée, parfois inégale. Si Clermont a fait globalement bonne figure, Toulon a pu faire la différence par une meilleure condition physique d'une part et par un meilleur réalisme d'autre part. De ce point de vue, les essais toulonnais sont arrivés à point nommé pour ruiner tout espoir clermontois.

Par cette nouvelle victoire, le RCT montre qu'il est davantage que le "PSG du rugby". Bien que constitué d'individualités d'exception, rémunérées à prix d'or par le propriétaire du club Mourad Boudjellal, le collectif toulonnais sait faire bloc lors des temps forts de l'adversaire. Garder la tête froide et la lucidité nécessaire au jeu dans les moments difficile est une des marques des grandes équipes. Quoi qu'on pense de la logique financière dans le sport, force est de constater que dans le cas toulonnais, ces grands joueurs - que d'aucuns diraient surpayés - ont successivement constitué des collectifs toujours victorieux depuis plusieurs années.


Lavillenie dans les étoiles
Lavillenie dans les étoiles
Évra digne capitaine de Domenech
Évra digne capitaine de Domenech
Hatem Ben Arfa mort pour la France !
Hatem Ben Arfa mort pour la France !

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :