Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 9 ans de textes


Irèna chaos par covid

Irèna chaos par covid

Par  

C'est la légende

 

Dans les fougères ou
où Comme un fou j'erre…

Ces yeux rougis ? Ce n'est donc point quelque chagrin, mais la maladie !

A son passage je ne sais plus mon âge.

Cœur brisé comme la chute d'une noix de coco lancée par un vieux singe espiègle.

 

Qu'importe qu'elle se marie
Ou tant mieux aussi.

Mais le lait de nos larmes est un délice.
Petite déesse devenue Madame, reste mon amie chérie.
Nulle soustraction sur la tendresse de Pa.

Ai je jamais voulu prendre ou posséder qui ou quoi ?
« Une beauté froide » dit l'autre ami moqueur un peu de mon lyrisme.

Mais alors la glace brûle car : Pourquoi cette fièvre en toutes les cellules ?

Ananda.

Nous sommes quelques poètes pour qui Irène est muse. 
Enfin elle est russe et ruse,mais pas rousse…

Elle apparaît…. et nous avons des poèmes.

S'il est un jeu, est-ce le sien ou celui d'Apollon, de Dionysos et de Diane ?

L'ombre et la lumière s'invitent sur chacune de ses images.
Sur son épaule je veux suivre les pages comme un aide de lecture à la partition musicale.
Les tourner même d'un souffle léger et silencieux.
L'ange gardien que je deviens.
Lequel de nos poètes elle est en train de lire ?
"Monsieur Audiberti vous parle d'inconnu vous êtes déjà loin. Vos rêves, cette nuit, De quoi parleront-ils ? Le soleil fut si lourd. "

Le pensionnat de Fontenay aux roses du Forestier, est là dans une seule femme.
Et je suis voyeur de ses voyages.


L’ascension de l’homo-festivus
L’ascension de l’homo-festivus
Nous irons par des chemins vibrés
Nous irons par des chemins vibrés
Mauvaise NouvelleActe III
Mauvaise Nouvelle
Acte III

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :