Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Grotesque radicalisation de Boutin

Grotesque radicalisation de Boutin

Par  

Nous avions cru, grâce à La Manif Pour Tous et tous ses porte-parole, et notamment Frigide Barjot, avoir été débarrassés de l’encombrante Christine Boutin. Nous étions ravis de ne plus être résumés à elle, à sa posture outragée qui ne savait que commencer ses phrases par « En tant que catholique, je ». Le mouvement n’aurait jamais eu un tel succès si nous avions été menés par la démocrate chrétienne en chef. Par bonheur, très tôt, La Manif Pour Tous s’est structurée autour d’un tissu associatif échappant aux récupérations des chapelles de l’UMP.

Gaz à effet de radicalisation


Avec les gaz de Valls, mise à terre, les yeux explosés, la gorge en feu, Boutin a vu la vie défiler. Sa vie sans le succès électoral qu’elle mérite. Avec les gaz de Valls, on peut dire que Christine a connu son "Afgha" à elle et, du coup, elle se croit désormais autorisée à incarner le combat. On a envie de dire que c’est un peu juste au regard des 19 jours de prison de Nicolas. Pour être légitime, il aurait fallu a minima qu’elle s’immole sur la flamme du soldat inconnu, incarnant un mix délicieux entre Venner et Jeanne d’Arc. Mais Christine se raccroche à ce qu’elle peut pour s’autoriser ce qu’elle s’interdisait auparavant, pour fréquenter les gens sur lesquels elle a vomi précédemment, campant dans sa posture d’icône du camp du bien. Elle se flanque de Martinez ancien du Front et de Patrick Louis secrétaire national du moribond Mouvement Pour la France et ose se rapprocher de la très Rock'n'roll Béatrice Bourges, fondatrice du Printemps Français, image strictement inversée d’une Boutin obstinée à traîner en bonne place dans toutes les listes menées par la droite molle depuis des années. Questionnée sur ces nouvelles amitiés, notamment avec un ex Front, Christine Boutin ose se justifier en disant : «M. Peltier, vice-président de l'UMP, était également au Front National, donc arrêtons avec tout cela»1. Il est drôle de se rappeler la même Christine qui faisait mine de ne pas rester en place, refusant de continuer un débat sur le droit au logement opposable face à ce fameux Peltier qu’elle trouvait alors extrémiste. Les tenant du politiquement correct, une fois gazés, deviennent des pourfendeurs de ce même politiquement correct. Valls a raison, on devrait peut-être commencer par gazer tout l’UMP pour obtenir enfin une droite qui s’assume.

Le plus étonnant dans cette alliance, cette tentative de récupération politique du mouvement le plus populaire qu’il y ait eu en France depuis 1968, c’est qu’il se fait pour préparer les élections européennes. Christine Boutin n’a jamais eu aucune posture souverainiste par le passé et s’acoquine avec des souverainistes de droite. A-t-elle compris le lien entre l’Europe et les lois qui combattent la vie et la famille en France. Voit-elle le double mouvement de cette France révolutionnaire processeur d’une modernité généralisée, globalisée au niveau européen et qui se voit obligée par cette même Europe à aller plus loin, plus bas. A-t-elle vraiment compris qu’il était salutaire de briser le lien européen pour isoler le virus français de la révolution de sa zone de contagion, et lui ôter ainsi toute sa force. Salutaire pour l’Europe comme pour la France. Patrick Louis qui a du sentir l’opportunisme grossier a quitté le club des quatre aussitôt, la récupération politique se fera sans Louis.

L’ânesse de Buridan


Analysons maintenant les conséquences de ce projet et l’attitude de Christine Boutin. La Manif Pour Tous en campant le sujet du mariage homo a réuni des collectifs très divers : homo ou pas homo, droite ou gauche, catho, musulmans, protestants, juifs, élus, militants ou représentants d’associations ou de lobby. Cela fait son succès et son efficacité. Après la période purement activiste, la logique aurait été, en plus de l’activisme, que LMPT soit l’outil efficace des lobbies pour défendre une certaine idée de la famille et de la civilisation française. Un lobby est un instrument d’influence, par la confrontation directe en faisant pression, notamment en usant des médias, et par la logique des réseaux pour convaincre et réunir les politiques et décideurs. La logique d’un parti politique est de réunir le plus grand nombre dans l’optique de prendre le pouvoir pour réorienter l’argent public et proposer des lois pour le pays. Et les partis politiques ont vocation à être influencés par les lobbies, et les lobbies ont vocation à prouver aux politiques qu’ils ne seront pas élus s’ils n’épousent pas tout ou partie de leurs idées. Se lancer en politique sur les bases d’un programme ciblé LMPT, c’est se condamner à entrer dans une niche, être juste comparable à Nature Chasse Pêche et Tradition ou aux écolos d’avant et d’après Hulot. C’est absolument inefficace pour les idées de LMPT. Le but devrait être, à l’instar de l’alliance Vita, débarrassé de sa fondatrice, de rencontrer les élus de tous bords pour expliquer les conséquences des lois et convaincre.

Cette confusion entre lobby et parti politique est le résumé du drame de la vie de Christine Boutin. Comme l’âne de Buridan qui n’a jamais su choisir entre le seau de son et le seau d’eau, elle n’a jamais su choisir entre la politique et le lobbying. C’est que ses valeurs catholiques se débattent sans cesse avec son « moi je » obsessionnel. Ce qui donne ce fameux mix « En tant que catholique, moi je… » Insupportable leitmotiv symbolisant la récupération permanente de ce qu’est l’Église au profit d’un combat politique, et donc la réduction de l’Église à n’être qu’une niche dans un des partis d’un pays. Nous connaissons l’erreur de Christine qui consiste à laisser penser que l’Église aurait un message hic et nunc pour chaque société, que Jésus aurait été chrétien démocrate aujourd’hui. Bien sûr, le catéchisme de l'Église catholique est une source d'inspiration, tout comme les encycliques pour les hommes et les femmes engagés en politique. Mais il faut oser le culot, l'arrogance et la bêtise pour affirmer que sa politique est la seule voie chrétienne. En usurpant le rôle de détentrice d'un message de l'Église pour notre cité, elle va jusqu'à dénaturer le message le plus universel qui soit. Et on finit toujours, quand on parle de Christine Boutin par conclure qu’elle est au final simplement nuisible pour tous les catholiques investis en politique. Espérons que LMPT ne se laissera pas mener par le bout du nez, espérons également que Béatrice Bourges saura emmener Christine dans ses retranchements inexplorés de la radicalité.
  1. le Figaro 11/07/2013

Dé-radicalisation : la boîte à idées
Dé-radicalisation : la boîte à idées
La déradicalisation impossible
La déradicalisation impossible
Liberté, égalité, fraternité et… soumission
Liberté, égalité, fraternité et… soumission

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :