Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 9 ans de textes


Donnez-moi encore ce corps crucifié

Donnez-moi encore ce corps crucifié

Par  

Que savez-vous, pauvres membranes
Du délicat ouvrage, de la dentelle du Cosme
Des siècles de patience, des attentes hivernales
Du souffle retenu dans la gangue roide du monde
Ce caniveau ployé sous les boutoirs vides
Que savez-vous de la marée éloignée,
Et du sacrifice qu’on appelle matière
De ce retrait à soi de Dieu et du modèle igné
Faut-il rabattre sur lui vos principes quintessenciés ?
Pédoncules sans stases, sans arête et sans dogme
Ils s’évacuent lourdement, sangsues abyssales
On les coût aux suaires mous de nos passions vidées
On les meule sur la pierre des amours érodés
Principe : raidis toi
Cause : manifeste ta direction par les pôles étourdis
Qui s’émeuvent des astres comme on souffre du vit
Dictant dans nos poches à laitance,
La virgule soumise des viandes à naître
Et à allaiter
Comme si de nos chairs pénibles
Il fallait transmettre
L’insalubre idylle
Mais voilà ! D’un coup il se dresse !
Le sinistre moderne et son cortège borgne
Les culs encroûtés aux matrices qui les ont chiés
Les flammes sans souffle alimentent encore à vue d’œil -
Horreur ! -
Le brasier du complot millénaire…
Les cerveaux, ces couronnes de graisse
Ne sont pas assez, pour distiller du réel
Tout ce qu'il a d’obscène et de stratifié
La transparence opaque dans laquelle
Le mystique
Se fond
Dans le foie,
Dans le foutre
Et dans la bile.
O écrouelles
Donnez-moi à souper
Ô Dieu
Donnez-moi encore ce corps crucifié
Je mettrai dans sa panse aimée
Dans ses poumons ébahis sur la lance
Dans ses hanches que tord le rein sublimé
La fleur inépanouie de ma vaine éminence.

 

Extrait de contre les enfants du millénaire (http://www.nouvellemarge.fr/?livre=contre-les-enfants-du-millenaire--9)


Corps en fleurs - Élan
Corps en fleurs - Élan
Que peut encore la littérature ?
Que peut encore la littérature ?
Je vous ai tout donné, je rentre nue chez moi
Je vous ai tout donné, je rentre nue chez moi

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :