Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN prend la marge et revient en septembre


L'Injustice poursuit Nicolas Sarkozy

L'Injustice poursuit Nicolas Sarkozy

Par  

Nuit du 1er au 2 juillet 2014, des magistrats mettent en examen le Président Sarkozy pour corruption active, trafic d'influence et recel de violation du secret professionnel.

Après les gesticulations d'une affaire Bétancourt, pour laquelle les charges se sont avérées beaucoup trop faibles à l'encontre de Nicolas Sarkozy et pour laquelle un non-lieu a finalement été prononcé, voilà que la magistrature s'en prend de nouveau à l'ancien Chef de l'État. Les "petits pois" semblent en vouloir farouchement à l'un de ceux qui s'était vu réservé une place de choix dans leur "mur des cons"

Les méthodes utilisées suffisent, elles seules, à montrer la philosophie et l'objectivité des juges. Les Français savaient déjà que les échanges entre Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierry Herzog, avaient été écoutées. Il apparait aujourd'hui que les discussions entre cet avocat et son bâtonnier ont, elles aussi, fait l'objet d'écoutes. Qui peut désormais critiquer le bien-fondé de la comparaison, que fit Nicolas Sarkozy dans une tribune au JDD, entre la situation actuelle et le film La Vie des autres ?

Alors qu'à chaque "affaire", c'est-à-dire à chaque charge de juges corporatistes et politisés, les indiscrétions concernant la procédure sont légion, le secret de l'instruction n'a plus de sens, du moins dans les affaires de cette importance. L'accélération de l'information, notamment grâce aux nouveaux média que constituent le Web d'une part et les chaines d'information en continu d'autre part, y a mis fin qu'on le veuille ou non. Les informations publiées ne sont, d'ailleurs, pas créées ex nihilo par la presse, elles proviennent nécessairement du pouvoir judiciaire lui-même, des magistrats en somme. Dès lors, peut-on honnêtement invoquer le secret de l'instruction pour attaquer Nicolas Sarkozy et un membre de la Cour de Cassation ?

Enfin, et c'est assurément le plus triste, bien que la France et l'Europe ont critiqué des semaines durant ce qu'était l'Ukraine de Viktor Ianoukovytch, notre pays découvre hébété que la manipulation judiciaire n'est pas réservée aux seules Républiques de l'Est. Qu'est donc devenu le pays des Lumières ?

Liberté, liberté chérie…


Sarkozy trafiquant de drogue
Sarkozy trafiquant de drogue
Nicolas symbole d’une guerre froide civile
Nicolas symbole d’une guerre froide civile
Sarkozy le républicain
Sarkozy le républicain

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :