Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Michel et la lyre

Michel et la lyre

Par  

 
Un jour, Michel, ne sait pourquoi,
Voulu écrire un beau poème.
Une très étrange muse aime
Son style vulgaire et narquois.
Cette curieuse créature
A causé ce souhait immature.
Le grand Apollon et sa lyre
N'ont pas apporté leur concours
Aux mots explicites, toujours,
Que l'on préfère ne pas lire.
Tout poète clouerait le bec
Bien volontiers à ce « Houellebecq ».
Plutôt que lecture, un chant
Est lors un moyen des plus sûrs
De vendre quelques vers impurs.
Un rocker passé sans talent
A mis en bruit deux ou trois textes ;
Gloire et argent sont les prétextes.

Michel Serres se prend pour un révolutionnaire
Michel Serres se prend pour un révolutionnaire
Michel Houellebecq en présence de Schopenhauer
Michel Houellebecq en présence de Schopenhauer
Michel de Jaeghere tourné vers une histoire méditative
Michel de Jaeghere tourné vers une histoire méditative

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :