Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Pitrerie berlusconienne

Pitrerie berlusconienne

Par  

Ça y est, enfin une condamnation de Silvio Berlusconi est devenue définitive ; les média exultent. Depuis si longtemps qu'ils nous annoncent la fin de la vie politique de l'ancien Président du Conseil italien, les journalistes sont convaincus qu'il s'agit là du coup de grâce. C'est oublier que s'il est surnommé "Il Cavaliere", c'est parce que Berlusconi se remet toujours en selle, lui qui envisage désormais une élection comme député européen en Estonie.


Un Cavaliere qui surgit de l'Italie
  Court vers le pouvoir au galop.
Sa vie, il l'écrit à la pointe de l'épée
  D'un B qui veut dire Bunga.
    Bunga, Bunga !
  Politicien qui fait sa loi.
    Bunga, Bunga !
  Vainqueur, tu l'es à chaque fois.
    Bunga, Bunga !

Il y a eu ses frasques du Bunga Bunga et du Rubygate.
Il y a eu son départ sous les sifflets du Palazzo Chigi.
Il y a désormais cette condamnation pour fraude fiscale, partiellement auto-amnistiée.

Une affaire de plus ne changera rien. Comme Silvio Berlusconi le dit lui-même, ce ne sont pas les juges qui font l'Homme politique, c'est le soutien populaire.

Hollande en Chine euh non… au Japon
Hollande en Chine euh non… au Japon
We want a Revolution
We want a Revolution
Darwin, oui, mais à l’envers
Darwin, oui, mais à l’envers

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :