Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 9 ans de textes


Du nacre, en intraveineuse…

Du nacre, en intraveineuse…

Par  

La dernière étape du désespoir ;

Le déchirant plaisir

Hurle dans mes veines,

Canaux dorés d’extase.

Tout mon sang part dans la même direction,

Tout mon sang m’élève,

Se révolte, prend sa revanche sur l’organe.

Mais l’apogée n’est que convulsion,

Une déception à s’arracher le visage.

Le vide crève la conscience,

Le vide brulant,

Submerge, étouffe et tétanise

Si bien qu’on le prend pour Dieu,

Vaincu qu’on est et sans voix.

Le silence de l’esprit a le sens des ruines ;

La soumission de celui qui ne comprendra pas

Et qui attend sans savoir quoi,

Regarde l’étoile creuse de sa raison.

 


Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Une bien mauvaise nouvelle
Une bien mauvaise nouvelle
Coup de gomme
Coup de gomme

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :