Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 9 ans de textes


La peste

La peste

Par  

Dans un air étouffant, la pluie compte ses larmes ;
Timidement la terre exhale son parfum ;
Le vent tourne et balaie un nonchaloir défunt.
En silence, la Mort déjà fourbit ses armes.
Dans la cité fébrile, en perpétuelle alarme,
Où les plus tourmentés imaginent leur fin,
D'autres - inconscients - croient que le mal est feint ;
Le Sage, lui, se tait au milieu du vacarme.
Mon cœur se serre un peu à l'heure du départ…
Ne te retourne pas. Pars vite et reviens tard.
Dans le wagon, une ange insouciante, bercée
Par le roulis, parcourt du regard le plafond,
Revêt sans le savoir les habits de Persée,
S'alanguit puis s'endort. Son souffle est lent, profond…

Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Une bien mauvaise nouvelle
Une bien mauvaise nouvelle
Coup de gomme
Coup de gomme

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :