Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Fillon : Tartuffes et faux Messie

Fillon : Tartuffes et faux Messie

Par  

Arrête de pleurer, Pénélope. Ton mari, ex-futur Président de la République, est là pour te protéger. Il est vrai que c'est grâce à lui que vous en êtes là, mais après l'élection d'Emmanuel Macron, ou de Marine Le Pen, tout cela ne sera plus qu'un point de détail de l'Histoire. Mais pour l'heure, ce futur épiphénomène représente l'alpha et l'oméga de l'actualité.

Du faux Messie

En novembre dernier, il était le monsieur Propre de la droite. L'infâme Sarkozy et sa suite d'affaires, bien que n'ayant jamais mené à une quelconque condamnation, devait être persona non grata pour l'élection présidentielle. Il le répétait haut et fort : personne n'aurait imaginé le Général de Gaulle mis en examen - condamné à mort oui, mis en examen non. Lui allait changer la donne, rien ne serait jamais plus pareil, le grand soir de l'honnêté illuminerait le ciel du 7 mai prochain.

Deux mois tout juste se sont écoulés et voilà François Fillon déjà condamné par les tribunaux médiatiques et de l'opinion publique. Rien n'y fera, la cause est déjà jugée. Quand bien même, par un improbable miracle, François et Pénélope Fillon parvenaient à prouver que celle-ci accomplissait un véritable travail d'assistante parlementaire, l'affaire judiciaire s'éteindrait peut-être mais cela ne changerait rien à la réprobation générale. S'ériger en modèle de vertu ne réclame pas seulement la légalité, qui est un minimum, mais l'exemplarité morale ou, à défaut, le repentir. François Fillon ne répond, pour l'heure, ni à l'une ni à l'autre de ces conditions.

Des Tartuffes

Mais il est une autre question grave. Derrière les "officines" qui, selon François Fillon ourdissent les attaques contre lui, se trouvent inéluctablement des êtres de chair et de sang. Ces Hommes avaient depuis longtemps connaissance des éléments à charge du Penelope-gate. Ceux-là qui avancent masqués mais qui sont probablement les premiers à hurler contre le clan Fillon, à crier pour qu'éclate la vérité, à réclamer la justice, demeurent ceux qui pendant des années ont maintenu les faits dont ils avaient connaissance dans l'ombre.

Combien d'emplois fictifs, combien de détournements de fonds publics restent aujourd'hui dans les ténèbres ? Combien de serviteurs de l'intérêt général gardent le silence pour se servir de la justice comme d'une arme ? Combien de petits arrangements entre amis restent tapis dans la pénombre, prêts à sauter à la gorge d'un compagnon de trente ans, le moment venu ? Ces Tartuffes républicains ne sont pas moins coupables que Monsieur Fillon, loin de là.


Courage, Fillon
Courage, Fillon
Qui de Macron ou de Fillon nous digitalisera le premier ?
Qui de Macron ou de Fillon nous digitalisera le premier ?
Le traquenard Angot
Le traquenard Angot

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :