Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Françaises, Français : Combattons !

Françaises, Français : Combattons !

Par  

Dans la nuit du 13 novembre 2015, la France a été meurtrie, touchée par une vague d’attentats à Paris. Plus de 300 innocents ont été touchés dont plus de 130 morts. La barbarie et la lâcheté de quelques décérébrés islamistes ont touché la France, ses valeurs avec une intensité jamais égalée sur le sol Français.

Cette vague d’attentats n’est malheureusement que la suite ‘’logique’’ des attentats et agressions perpétrés sur notre territoire depuis presqu’un an maintenant. Souvenez-vous, la première agression a touché un commissariat de la banlieue tourangelle, puis des marchés de noël, puis…

Ne nous tournons pas vers le passé et les racines profondes ayant conduit à ce génocide des temps modernes, posons la question du combat que nous devons désormais mener…

 

Que faire ?

Comme lors de toute situation critique, il faut agir avec fermeté, vigueur et détermination afin de sortir de cette impasse mortifère. Comme dans une tempête, le capitaine doit tenir ferme la barre, prendre le bon cap pour sauver ses passagers, son équipage et le bateau.

Un capitaine, des décisions ajustées et rapides, équipage et bateau robustes et aguerris sont les trois piliers permettant de passer à travers une tempête avec succès ; de rentrer au port contre vents et marées, fussent-ils d’une exceptionnelle vigueur.

Ces trois piliers peuvent être transposés en trois vecteurs d’actions à mettre en œuvre sans attendre pour sauver la France de la tempête actuelle, pour nous sauver nous-mêmes.

 

Trois vecteurs d’actions :

La bateau et la carapace protectrice

Dans une tempête, la première protection est la coque du bateau et sa capacité à absorber les embruns, les ressacs et les vagues. Face aux attentats, la carapace de la France est constituée des lois, de l’appareil judiciaire et des services de renseignements. Cette carapace en France malgré la compétence reconnue dans le domaine est percée ! La coque prend l’eau du fait en particulier de décisions politiques et d’une vision du monde prônant - dans un angélisme destructeur - la libre circulation des Hommes et des Femmes sans aucune restriction.

Les terroristes bénéficiaient pour la plupart d’une fiche S… Bien et alors ? Libres de circuler, de tuer des innocents. Accepter cet état de fait, c’est comme prendre un bateau de long cours avec un trou béant dans la coque.

Trou béant également au niveau de l’appareil judiciaire, relâchant de multirécidivistes radicalisés dans la nature sous couvert des lois plus laxistes les unes que les autres. Ces mêmes lois poussées par une Taubira dont le compagnon, rappelons-le, a été condamné pour actes terroristes… La justice n’exerce plus en France aujourd’hui ces deux vertus principales que sont celle d’une part de punir de façon juste un délinquant ; et d’autre part d’envoyer un signal fort aux personnes voulant passer à l’acte. Une coque se repeint, les lignes blanches judiciaires également afin de bien marquer les limites entre l’acceptable et le répréhensible. Madame Taubira et ses sbires n’ont pas trouvé le pinceau ni la peinture, bafouant ainsi le travail remarquable de la plupart des juges et avocats et encore plus celui des forces de l’ordre.

Les services de renseignements sont débordés par le nombre de personnes à suivre, par l’examen des migrants dont certains sont des terroristes… Et oui, nous avons ouvert nos frontières laissant passer ainsi des vrais migrants, mais également des terroristes sans aucune capacité de discriminer le bon grain de l’ivraie… Et tout ceci dans un dédain de certains fanatiques de la libre circulation shengenienne !

Il est donc urgent de renforcer cette carapace, de la repeindre et de colmater les trous béants. Il faut redonner à notre appareil judiciaire sa force et sa vigueur tout en restant bien évidemment dans un exercice de la justice ajustée et équilibrée. Mais plus de délinquants multi-récidivistes n’accomplissant pas leurs peines. Plus de policiers bafoués ! Plus de fichés S sans suivi et restriction de libertés ! Plus de lois mortifères pour la France donnant un terreau favorable à ces terroristes !

Il faut également mettre en France et en Europe un contrôle efficace aux frontières, dans les aéroports… Quel est le problème pour un citoyen honnête de déclarer ces déplacements ?

L’équipage

Un capitaine seul sans équipage formé, aguerri et motivé, en pleine tempête ne peut pas faire grand-chose surtout si le bateau est imposant et nécessite plusieurs manœuvres coordonnées ! La France est un gros paquebot !!!

L’équipage de l’État face aux terroristes est constitué des forces de l’ordre régaliennes de sécurité.

Agir dans ce domaine, c’est d’abord doter les forces régaliennes de moyens d’actions adaptées. Armes, munitions, entraînement, cadre légal d’actions et application des décisions de justice sont autant de champs à revisiter.

Un exemple : La dotation moyenne d’un gendarme n’est que de quelques dizaines de balles par an pour l’entraînement… Tout bon tireur vous dira le reste… En face d’eux des vrais professionnels, prêts à sacrifier leur vie et ayant bénéficié de plusieurs centaines voire milliers de balles d’entraînement… Cela revient à écoper de l’eau dans la coque du paquebot avec ses mains …

Le cadre légal d’actions des forces de l’ordre n’est pas adapté actuellement. La France est en état d’urgence, des morts tombent tous les mois et nous continuons dans un angélisme mortifère à ne pas vouloir davantage soumettre la population à des contrôles plus renforcés, plus soutenus… Pourquoi ? Combien de centaines de morts faudra-t-il attendre ?

Il faut également redonner aux policiers et gendarmes leur légitimité au quotidien en les soutenant en particulier par la poursuite systématique des délinquants et la reconquête des zones de non-droits.

Décisions ajustées et rapides :

Quand la tempête sévit, le capitaine est sur le pont. Car le temps presse et des décisions doivent être prises rapidement.

La France connait une tempête sans précédent. L’eau monte à grande vitesse, il faut agir vite et bien !

L’état d’urgence a été prononcé certes par le Capitaine François mais concrètement ?

Concrètement, c’est un chef de guerre qu’il nous faut ! Le visage larmoyant de François vendredi soir lorsque l’état d’urgence a été prononcé par ses soins en dit long sur sa capacité à s’imposer en tant que chef de guerre…

Qu’à cela ne tienne, comme l’a fait le président américain pour Kathrina, il peut nommer un chef de guerre ayant la capacité de coordonner les actions dans le domaine de la lutte anti-terroriste et doté de pouvoirs lui permettant de braver la tempête et de protéger les Français.

Ce serait l’une des décisions ajustées attendues par les Français ! La deuxième serait de changer quelques ministres en particulier Madame Taubira et Monsieur Valls car leurs responsabilités sont grandes dans ce qui s’est passé vendredi 13 novembre et avant !

Un autre facteur de troubles est la libre prêche d’imams radicalisés et connus des services sur notre territoire bafouant ainsi toutes nos valeurs mais surtout générant des terroristes passant ensuite à l’acte ! Fermons ces foyers, ces écoles de terroristes, ces universités de la haine. Fermons-les d’abord et discutons ensuite avec les imams représentant cette religion d’amour qu’est l’Islam…

C’est dans ces moments qu’un grand président se détermine se reconnait… Attendons quelques heures de plus, qui sait un miracle va peut être se produire… Des décisions courageuses vont peut être prises.

Mais vous le sentez bien, ces mesures si efficaces seraient-elles ne suffiront pas !!! Françaises, Français il faut combattre nous aussi !

 

Françaises , français : Combattons !!

L’État providence n’existe pas actuellement en France et François ne se révélera pas être un grand chef de guerre vraisemblablement. Accompagné de ses ministres pour la plupart condamnés par la justice eux-mêmes, aveuglés par leurs dogmatismes autour des concepts de libre circulation d’état non répressif car sinon fichistes, François n’est sûrement pas le capitaine que la France attend !

Alors Françaises, Français Combattons…. Avec nos armes tout d’abord… Signons pétitions en tout genre, renvoyons au gouvernement un signal fort et puissant leur demandant de changer, de revenir à leur mission première de politicien : Celui de protéger la Cité, la vrai sens de la politique !

Combattons aussi dans les urnes, poussons nos élus à être clairs sur leur profession de foi dans le domaine sécuritaire. Que veulent-ils faire du bateau ? Le laisser pourrir ? Ou lui donner les moyens d’être la carapace attendue de tout citoyen ?

Combattons aussi au quotidien en étant vigilant sur les colis et les personnes nous entourant.

Combattons par la mise en place de posture de vigilance dans nos entreprises.

Combattons surtout au quotidien en rappelant à nos enseignants dès les plus jeunes classes leur rôle quant à la définition des limites, de la tolérance zéro face aux incivilités, au manque de respect de l’autre qu’il soit élève et encore plus membres de l’équipe pédagogique.

Combattons aussi pour que l’éducation soit une véritable éducation reprenant les racines de notre histoire et la présentant sans aucune honte à nos écoliers.

Combattons pour que les Français soient fiers de leur histoire, en soient les ambassadeurs.

Oui tout est lié, le programme de Najat est un programme favorisant là encore les futurs terroristes. En aliénant l’histoire d’un pays, en supprimant l’enseignement des langues racines de notre langage, on sombre dans un galimatias où les repères n’existent plus. On sombre dans un relativisme mortifère.

Alors oui Françaises, Français combattons pour une mise en place rapide de toutes ces mesures et combattons pour faire prendre conscience à nos politiques qu’ils ont failli dans leurs missions premières celle de nous protéger et protéger nos enfants.

Ce combat doit être mené avec force et vigueur, il en va de notre survie… Ce combat sera rude mais son succès est primordial ! Il est semé d’embûches.

Alors, Françaises, Français remettons nous au tout puissant et demandons lui la force de mener à bien ce combat pour sauver la France et sauver par-delà l’humanité toute entière.

Combattons et Prions…


Les français sont -encore- bien nuls
Les français sont -encore- bien nuls
Le véritable clivage français
Le véritable clivage français
Le Français est un conservateur révolutionnaire
Le Français est un conservateur révolutionnaire

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :