Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


La politique en 2021

La politique en 2021

Par  

             Qu'est-ce que c'est que la politique en 2021 ?

             Quand on lit les échanges autour de ce sujet sur internet on constate combien la majorité des intervenants est encore à côté de la plaque ou sombrà)ant soit dans un simplisme idiot refusant toute nuance, toute complexité, soit dans un intellectualisme à outrance qui ne vaut guère mieux. Et je ne m'étendrai pas ici sur les épithètes diverses et variées ne voulant plus dire grand-chose que les uns et les autres s'attribuent sans trop réfléchir.

             Ainsi si on défend le service public on est forcément communiste dans l'âme, un soutien de Kim-Un-Jong, si on émet des opinions favorables envers des valeurs morales communes on est automatiquement un réactionnaire fini.

             On a le droit évidemment de se dire monarchiste en 2021 mais il semblerait que la restauration attende encore quelques années. Et qu'elle demande beaucoup de conditions à réunir pour y arriver bien que nous vivions déjà dans une monarchie élective. La France n'est en effet pas une démocratie parlementaire, y compris dans l'esprit de ses citoyens qui qualifient Macron de dictateur tout en demandant une prise de pouvoir par les militaires….

             Cherchez l'erreur.

             Les bourgeois et autres privilégiés qui ont pris le pouvoir en 1789 font encore la pluie et le beau temps, sont encore aux manettes de décision et surtout distribuent les bons et mauvais points moraux aux uns et aux autres. Et le plus effrayant là-dedans est que les intervenants politiquement incorrects tel Zemmour ou Polony n'en peuvent mais eux comme leurs « disciples » de se justifier d'avoir des opinions en dehors des rails idéologiques. Alors que depuis longtemps toute personne n'étant pas dans la « doxa » idéologique des gouvernants est automatiquement mise dans le même sac des fachos, des « réacs »…

             Et ce malgré toutes leurs justifications parfois maladroites.

             Dire que Zemmour n'est pas raciste par exemple ne sert strictement à rien, pour un bien-pensant, il l'est, point. Et ça s’arrête là. Pas besoin de perdre son temps en énergie à tenter de le convaincre du contraire.

             La politique la vraie n'est plus là. Elle ne concerne plus les petites gens, les sans grades qui ne savent plus trop comment exprimer leur ras le bol. La politique elle est dans la hausse délirante des tarifs de l'énergie, des carburants qui vont faire que de plus en plus de français ne vont plus s'en sortir financièrement. Tout ça pour satisfaire les lubies de quelques bourgeois férus soudains d'écologie, pour les autres.

             Dieu sait que je ne partage aucune des opinions des créateurs de « Groland » mais un de leurs sketchs résument très bien la chose : on compare la situation d'un pauvre monsieur au chômage et d'un nanti qui multiplie les gestes dits « verts », évidemment la comparaison est à son avantage jusqu'au moment où il part en vacances et prend l'avion. (Voir à ce lien)

             La politique elle est chez cette dame qui se fait voler pour la vingt-septième fois son sac par un voyou allogène. Pourquoi malgré les discours belliqueux et va-t'en-guerre sur internet les racailles sont-elles de moins en moins punies ? Non content de cette violence qu'ils font subir ils prétendent aussi imposer leur foi religieuse et des coutumes totalement inverses à nos valeurs.

             La politique elle est dans l'imposition d'un passe sanitaire et d'une vaccination forcée qui dans les faits, concrètement, n'ont suscité que très peu de révoltes tangibles. Nous sommes plus de 50 millions de français à nous être faits vacciner. Loin des envolées rebelles sur les réseaux sociaux le chiffre est parlant. Il fait rire jaune. Les réseaux dits sociaux ne seraient donc que des défouloirs laissés à notre usage ? Des « minutes de la haine » que le pouvoir nous laisse ?

             Ce passe ne va pas disparaître comme ça. Quand un pouvoir a un nouveau moyen de coercition dans les mains il continue à l'utiliser, c'est beaucoup trop tentant. Il sera étendu à d'autres domaines de servitude. Des machines spécialement lui étant spécialement dédiées à sa vérification ont déjà été installées dans de nombreux endroits. Cet investissement massif est un indice de ce à quoi nous pouvons nous attendre.

             Que faire ?

             Parfois dans des époques troublées comme la nôtre, où la bêtise est reine il n'y a rien d'autres à faire que se réfugier dans son havre de paix, comme Montaigne en son temps, le retrait social loin de l'hommerie (car là où il y a des hommes il y a de l'hommerie).


Il a soufflé le Paraclet, comme un appel à la Patay
Il a soufflé le Paraclet, comme un appel à la Patay
Tous Tartuffe !
Tous Tartuffe !
Lubies bourgeoises
Lubies bourgeoises

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :