Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

MN revient en septembre, en attendant, fouillez dans nos 9 ans de textes


À peine

À peine

Par  

À peine le temps…
Le temps d'avoir pris le temps…
Le temps de connaître son visage…
À peine le temps
D'avoir lu dans son âme
Comme on lit sur les falaises
Les rides du temps…
À peine le temps de s'agenouiller
Comme ces femmes d'église
Qui récitent au chœur
Les louanges sacrées
Et qui jurent en silence
De ne plus faire un faux pas…
Oui !
Vite je m'agenouille
Pour te demander pardon
De t'avoir parfois fait pleurer
Et pour mes excès de passion !
À peine le temps de bondir
Dans l'ambulance des sentiments
Que déjà on tombe du brancard
Que déjà saignent en nous
Les rires du temps…
À peine le temps de s'enlacer
Comme ces danseurs d'opérette
Aux lacets dénoués
Qui répètent par cœur
Des ballets surannés
Et qui jurent en hurlant
De ne pas faire un faux pas,
Oui !
Vite je t'enlace
Pour de demander le don
De tes excès de passion !
À peine le temps…
Le temps d'avoir pris le temps
De mettre à nu nos sentiments
Que déjà nos cœurs séchés
Derrière nos peaux fanées
S'arrêtent de murmurer
Avec les mots : "trop tard !"
Non !
Je ne veux pas partir
Et m'entendre dire : "tant pis !"


Crépuscule
Crépuscule
Iran, le pays des Roses noires – 20 mai 2015
Iran, le pays des Roses noires – 20 mai 2015
Iran, le pays des Roses noires – 28 mai 2015
Iran, le pays des Roses noires – 28 mai 2015

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :