Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


François et Manu ont gardé les cochons ensemble

François et Manu ont gardé les cochons ensemble

Par  

Big bisou ! Sur les deux joues, embrassez-vous ! Et Manu et François obtempérèrent sans même que le gros Carlos ne donne le la. Le bisou, c’était en 2018. Macron confondit sans doute le Grand Orient avec l’Église. On peut le comprendre, entre les rites maçons et les discours humanistes de l’Église, on peut se sentir perdu. Cette fois ci, le 26 novembre 2021, Manu a imposé le tutoiement au souverain pontife. La troisième personne du singulier fut allégrement remplacée par la deuxième (et pas du pluriel). Le pape s’est laissé faire, c’est normal entre collègues. Ils font partie du même syndicat des chefs d’état peut-être… Cela a commencé par un sympathique : « Comment ça va ? » de la part du président français, auquel a répondu le pape par un « très bien » avant de lui demander de saluer de sa part Brigitte… Un couple d’amis en somme. Respectueux des traditions, Manu n’est pas venu les mains vides et en livrant son cadeau il dit : « Un petit livre sur Ignace de Loyola que tu connais mieux que moi. ». Ça l’a amusé François, ça l’a mis de bonne humeur cette proximité révélée en public. A la fin, Manu se fait câlin avec son vieil ami : « Je t’ai fatigué avec toutes ces histoires ». Et François de répondre : « Tu ne m’as pas fatigué ». Manu a le dernier mot : « Merci de ta patience ».

Qu’on ne s’y trompe pas, Macron est tout à fait éduqué et connaît le protocole. Qu’on ne s’y trompe pas, son tutoiement au pontife n’est pas une invitation à la familiarité adressée au peuple. Qu’on ne s’y trompe pas, Macron n’a pas voulu manifester sa simplicité et sa proximité avec le peuple. Non. Il a juste fait comme napoléon se couronnant tout seul empereur après avoir arraché du pape la couronne qui lui était destinée, Macron a manifesté être a minima l’égal du pape. Macron a signifié au pape qu’ils appartenaient tous deux à la même élite. Ne vous avisez pas à tutoyer l’un ou l’autre à sa suite, à donner du Manu ou du François, vous serez foutu dehors à coup pied au cul (manu militari donc) par les gardes suisses ou la garde républicaine.

Manu et François appartiennent donc au même club et François s’est senti flatté. Il est bien récompensé d’avoir accordé à Macron la faveur d’une seconde visite en veille de campagne présidentielle. Il a bien fait d’investir sur le puissant manager de la start-up nation en lui accordant 50 mn de rab dans ses palais pour signifier leur connivence. Macron a dit apprécier le pape pour sa «capacité d’indignation». Cela a pu se transformer en communion autour de tous les allants-de soi du moment : les migrants, l’Europe, la planète, … autant de Dieux que les deux partagent. L’horizontalité de la parole hic et nunc du pape se marie tellement bien avec le politiquement correct de l’empire du bien. Cela fait chaud au cœur comme une séance de développement personnel. Se faire vacciner étant un acte d’amour selon François, la question des fins dernières devient totalement optionnelle, et l’on peut envisager des lendemains qui chantent.

L’Église embrasse donc enfin sa caricature qu’est la République. La fusion narcissique est consommée. Le temps de la fin s’accélère peut-être ? Le tu et à toi de Manu et François manifeste au peuple que ceux-là ont gardé les cochons ensemble ! Nous nous savions moutons bien sûr. Et dans notre soumission à l’ère du temps, nous nous réjouissions encore de paisser l’herbe fraîche des prairies occidentales. Si désormais nous sommes les cochons gardés par ces deux-là, c’est signe simplement que des démons sont venus nous posséder, et que le précipice est à deux encablures. Manu et François nous inviteraient ils au suicide collectif comme un acte d’amour ?


Les institutions de la démocratie athénienne
Les institutions de la démocratie athénienne
Être citoyen dans l'Athènes antique
Être citoyen dans l'Athènes antique
Les limites et la fin de la démocratie athénienne
Les limites et la fin de la démocratie athénienne

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :