Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.

Hommage à Jean de Viguerie


J'entends parfois des cris…

J'entends parfois des cris…

Par  

J’entends parfois des cris au fond de mon cerveau,
D’insupportables cris aux accents infernaux.
Quand les lames en feu et sans pitié oppressent
Ma muse fainéante, elle est docte à gémir :
Quand la poire d’angoisse indigne et fait souffrir
Ma muse languissante aux douceurs pécheresses.
J’entends parfois des cris au fond de mon cerveau,
D’insupportables cris aux accents infernaux.
Aux heures de néant, mon âme est silencieuse
Je la dois torturer pour qu’elle ouvre son cœur :
Aux ordres du démon conquérant et vainqueur,
Je la dois tourmenter pour la rendre précieuse.
J’entends parfois des cris au fond de mon cerveau,
D’insupportables cris aux accents infernaux.
Si tu ne veux mourir il faut payer la dîme,
Faute d’être à mon goût, mon amour corrompu :
Si ton cœur veut voler, verse-moi ton tribut
Faute d’être à genoux pour abjurer le crime.
J’entends parfois des cris au fond de mon cerveau,
D’insupportables cris aux accents infernaux.

Douleur
Douleur
Le Soleil se reflète sur les mers d'hydrocarbure de Titan
Le Soleil se reflète sur les mers d'hydrocarbure de Titan
Masquillage
Masquillage

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :